mis à jour le

Le Parti «CDS Mogotiguiya» : En ordre de marche pour la présidentielle

Blaise Sangaré

C.D.S Mogotiguiya a organisé le samedi dernier une conférence de cadre à son siège à Bakaribougou. Objectif : élargir la réunion du bureau politique afin que les cadres du parti viennent partager leurs réflexions sur l'actualité du pays (la crise politique) et le calendrier électoral. C'était sous la présidence du président du parti, Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise, en présence de son secrétaire général, Me Zoumana N'dji Doumbia, le 1er vice-président du parti, Magnan Koné et les membres du bureau politique national de la CDS.

Selon le président du parti, Mamadou Bakary Sangaré du Blaise, face à la contrefaçon démocratique qui avait cours dans notre pays et qui se traduisait par la construction de majorités préfabriquées, de transhumance politique, de versatilité et de sabordage des partis politiques bref, toute chose qui sur l'échelle des vingt (20) dernières années ont évidemment généré le détachement voir le mépris des populations de la chose politique, la reconquête de la confiance de nos concitoyens sera dure, très dure.

Mais, comme il est dans la nature de la CDS MOGOTIGUIYA de dire vrai, d'être au plus près des populations pour communiquer avec elles en termes clairs.

Pour lui, les échéances à venir sont celles de la refondation de la démocratie multi partisane au Mali, ou la pluralité se fondera sur l'existence des partis à réel encrage populaire et non sur le résultat de la «combinaison» post électorale ; nous ne serons pas non plus dans le combat et dans la vindicte personnalité, mais plutôt dans celui des principes comme le fait partisan, l'Etat de droit, l'alternance... en somme, les fondamentaux d'une vraie république.

Il a affirmé que, «la CDS ne va pas aux élections pour y aller, mais il s'agit d'y aller pour corriger les erreurs du parti c’est-à-dire, le manque de message politique, le manque de projet porteur et le manque de prise en charge réelle des besoins fondamentaux des populations

Avant de terminer le président du parti, Mamadou Bakary Sangaré allias Blaise, a souhaité que les élections prochaines soient acceptables, saines, propres.

Fatogoma COULIBALY, Stagiaire

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

ordre

AFP

L'Afrique en ordre dispersé face aux effets économiques du Covid-19

L'Afrique en ordre dispersé face aux effets économiques du Covid-19

AFP

Présidentielle en Côte d'Ivoire: l'opposition en ordre dispersé face

Présidentielle en Côte d'Ivoire: l'opposition en ordre dispersé face

AFP

Crise politique en RDC: l'archevêque de Kinshasa demande "au peuple de se tenir en ordre de marche"

Crise politique en RDC: l'archevêque de Kinshasa demande "au peuple de se tenir en ordre de marche"

marche

AFP

Algérie: marche du Hirak empêchée et nombreuses arrestations, dont des journalistes

Algérie: marche du Hirak empêchée et nombreuses arrestations, dont des journalistes

AFP

Le Kenya, nouvelle escale et nouveau marché sur la route de l'héroïne

Le Kenya, nouvelle escale et nouveau marché sur la route de l'héroïne

AFP

Marche du Hirak

Marche du Hirak

présidentielle

AFP

Au Mali, le pouvoir dominé par les militaires fixe la présidentielle

Au Mali, le pouvoir dominé par les militaires fixe la présidentielle

AFP

Le Tchad compte les voix au lendemain de la présidentielle

Le Tchad compte les voix au lendemain de la présidentielle

AFP

Le Bénin attend dans le calme les résultats d'une présidentielle sans suspense

Le Bénin attend dans le calme les résultats d'une présidentielle sans suspense