mis à jour le

Scène politique : Konimba Sidibé crée le MODEC

Après sa démission du PARENA le 06 mars dernier, alors qu'il était membre fondateur de cette formation politique, l'honorable député Koninba Sidibé vient de lancer son propre parti politique Mouvement pour un Destin Commun (MODEC).

Le congrès constitutif a eu lieu au centre international de conférence de Bamako sous la présidence de l'honorable Sidibé, en présence de représentants de plusieurs partis notamment, Ibrahim Boubacar Keita, Younousssi Touré etc.

Homme politique réputé pour son intégrité et son franc parlé, Konimba en déphasage avec  le PARENA  dans les prises de décisions politiques a décidé de tenter une nouvelle aventure politique.

Dans une salle Balla Moussa Keita du Centre international de conférence de Bamako (CICB) qui a refusé du monde, il a dans son allocution, partagé avec l'assistance ses motivations. Selon lui, à travers ce parti, ses camarades et lui attendent rompre avec les mauvaises pratiques de gouvernance qui constituent un frein à l'ambition des Maliens de bâtir le pays de leur rêve.

Au sein du MODEC, on est convaincu que ce Mali de rêve passe obligatoirement par  le changement de leadership, c’est-à-dire l'accès au pouvoir d'hommes et de femmes intègres, honnêtes, compétents et attachés à l'idéal de justice. Ces hommes et femmes seront vieux ; jeunes, noirs et blancs, et toutes les ethnies, seule façon de réconcilier les Maliens et les Maliennes avec la politique.

Le  MODEC compte offrir quoi de nouveau au peuple ?  A cette question, les fondateurs du parti sont clairs dans leurs objectifs. Ils attendent bâtir le Mali dont toutes les filles et tous les fils se sentiront à nouveau frères et s½urs ; un Mali où la sécurité des personnes et de leurs biens sera assurée, un Mali respectueux des droits de la personne, un Mali où la tolérance zéro sera de rigueur en matière de corruption dans la gestion des affaires publiques, un Mali où l'égalité de chance sera garantie à toutes  ses filles et fils etc.

Le MODEC est le 150ème parti du Mali et cela ne fait pas peur à ses membres fondateurs, car, ils attendent faire la politique autrement et à exercer le pouvoir autrement afin de transmettre  aux générations futures un Mali un et indivisible, laïc, démocratique et républicain.

En ce qui concerne une candidature à l'élection présidentielle à venir, au MODEC on préfère jouer les prolongations à attendant le moment propice pour prendre une décision. Le MODEC est parti pour bousculer la hiérarchie, car selon nos informations, il bénéficiera du soutien de plusieurs sections du PARENA outre Diola, fief électoral de Konimba Sidibé.

A l'issu du congrès un bureau de 33 membres avec comme président Konimba Sidibé a été élu pour conduire les destinées du parti.

Fousseyni SISSOKO

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

scène

AFP

En Egypte, le printemps de la scène musicale indépendante

En Egypte, le printemps de la scène musicale indépendante

AFP

Le dynamisme florissant de la scène musicale africaine

Le dynamisme florissant de la scène musicale africaine

AFP

Opéra: Pretty Yende, la génération post-apartheid

Opéra: Pretty Yende, la génération post-apartheid

politique

AFP

RD Congo: dialogue politique de la dernière chance en vue

RD Congo: dialogue politique de la dernière chance en vue

AFP

La longévité politique des chefs d'État africains

La longévité politique des chefs d'État africains

AFP

RDC: Kabila s'en tient

RDC: Kabila s'en tient