mis à jour le

Bouteflika rassure les Algériens sur sa santé

ALGER (AFP) - (AFP)

Le président Abdelaziz Bouteflika, hospitalisé à Paris depuis samedi, a rassuré, dans un message cité mardi par l'agence APS, les Algériens sur sa santé la veille de la fête du 1er mai et de la finale de la 49e Coupe d'Algérie de football, à laquelle il assiste chaque année.

"Alors que je continue à recevoir des soins médicaux, je tiens à remercier Dieu Tout Puissant de m'avoir permis de me rétablir et d'être à présent sur la voie de la guérison", assure-t-il dans un message cité par l'agence nationale APS.

"Il m'est très difficile, alors que je me trouve dans un hôpital à l'étranger, de ne pas être, pour la première fois, aux côtés du peuple algérien pour célébrer la Fête des travailleurs et assister aux finales de la Coupe d'Algérie de football et de la Coupe d'Algérie militaire", indique le président.

"Quelles que soient les circonstances, je partagerai avec les filles et les fils de ma patrie leur joie en cette journée", ajoute le chef de l'Etat, victime selon des sources officielles d'un mini-AVC qui a nécessité son transfert à l'hôpital militaire du Val de Grâce à Paris pour des examens complémentaires.

Le président souhaite à ses compatriotes ses "voeux sincères et fraternels" pour la fête des travailleurs et souhaite également que "les finales de la Coupe d'Algérie de football et de la Coupe d'Algérie militaire de football soient des évènements qui fassent honneur au sport algérien", dit-il, en félicitant "d'avance les deux futurs vainqueurs".

Alger est en fête et très excitée depuis plusieurs jours puisque deux de ses équipes, le MC Alger et l'USM Alger s'affronteront en finale.Depuis des jours et en particulier mardi soir, des voitures arborant les drapeaux de leurs héros klaxonnent dans les rues de la capitale, décorée aux couleurs des deux équipes.

La Coupe d'Algérie militaire de football opposera mercredi également le Commandement de la 2e région militaire à celle du 4e Commandement régional de la Gendarmerie nationale.

Le professeur Rachid Bougherbal, qui a soigné M. Bouteflika avant son transfert à Paris, a indiqué lundi que le président, victime samedi d'un accident ischémique transitoire, un type mineur d'AVC, "va très bien".

M. Bouteflika, 76 ans, avait déjà été opéré fin 2005 d'"un ulcère hémorragique à l'estomac", à l'hôpital du Val-de-Grâce, qui accueille régulièrement des personnalités françaises et étrangères importantes.

Un an après, le président lui-même avait affirmé avoir été "très, très malade", mais s'en être "sorti de manière absolument fabuleuse".

Depuis cette hospitalisation, la moindre absence de M. Bouteflika, devenu chef de l'Etat en 1999, déclenche des conjectures sur sa santé, mettant en doute les versions officielles.

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

Bouteflika

AFP

Algérie: Bouteflika exhorte la presse

Algérie: Bouteflika exhorte la presse

AFP

Algérie: le président Bouteflika a reçu le Premier ministre russe

Algérie: le président Bouteflika a reçu le Premier ministre russe

AFP

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

Algériens

AFP

Algérie: Macron "prêt"

Algérie: Macron "prêt"

AFP

Elections locales: les Algériens aux urnes dans un climat morose

Elections locales: les Algériens aux urnes dans un climat morose

AFP

Les Algériens aux urnes pour des élections locales sans grands enjeux

Les Algériens aux urnes pour des élections locales sans grands enjeux

santé

AFP

En Afrique, "c'est la vie!", le rendez-vous santé des fans de séries

En Afrique, "c'est la vie!", le rendez-vous santé des fans de séries

AFP

Le ministre tunisien de la Santé décède lors d'un marathon contre le cancer

Le ministre tunisien de la Santé décède lors d'un marathon contre le cancer

AFP

Les nouvelles technologies transforment l'accès aux soins de santé en Afrique

Les nouvelles technologies transforment l'accès aux soins de santé en Afrique