mis à jour le

Lotissement : Le ministre Barry face aux maires de Bobo

En tournée dans les Hauts-Bassins, le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, Yacouba Barry a eu une séance de travail avec les maires de Bobo-Dioulasso. La rencontre s'est tenue à la salle de réunions de l'hôtel de ville de Bobo, le jeudi 25 avril 2013. Au menu des échanges : la question des lotissements.

Au Burkina Faso, les lotissements sont un sujet qui fait couler beaucoup d'encre et de salive. Parfois pire que de simples palabres. On se souvient encore, que le deal de parcelles avait fini par contraindre le gouvernement à suspendre les opérations de lotissement. Le temps que la fièvre ne tombe et qu'on trouve un meilleur processus dans la conduite des lotissements. Un comité interministériel avait été mis en place à cet effet. Ce comité a rendu sa copie au gouvernement. Le fruit de ce travail sera soumis à une large réflexion au cours des états généraux, en principe en juin prochain. C'est donc pour inciter les maires à prendre le sujet à bras le corps que le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, Yacouba Barry a tenu à s'entretenir avec ceux de la commune de Bobo-Dioulasso et de ses arrondissements.

Dans son mot introductif, le ministre Barry a salué l'action des maires tout en les encourageant à tenir un langage de vérité avec leurs administrés. « La population a souvent eu l'impression que le lotissement constitue le travail essentiel d'un maire. Ce qui n'est pas le cas », a-t-il dit. Il revient donc aux maires de travailler à corriger cette image. De même, il n'est pas responsable de faire croire que lorsqu'on a un non loti, cela donne droit systématiquement à une parcelle, en cas de lotissement. De l'aveu du ministre, sans vouloir présager des décisions des états généraux à venir sur le sujet, le lotissement doit être conçu comme un projet, et exécuté comme tel. Pour lui, nos villes ne doivent pas continuer à s'étendre de manière inconsidérée, sans commune mesure avec les moyens de viabilisation.

Suite à l'introduction du ministre Barry, la parole a été donnée aux maires et leurs adjoints pour des questions d'éclaircissement. Les préoccupations se sont focalisées sur l'informatisation du fichier domanial, la délocalisation du camp militaire du centre-ville, la formation des présidents des commissions d'aménagement du terroir, le nombre de parcelles à attribuer par personne et par secteur ou ville, l'accès aux parcelles viabilisées aux citoyens lambda, etc. Avant de prendre congé des maires, le ministre Barry leur a remis, pour la commune et pour chaque arrondissement, un exemplaire du Guide des outils d'aménagement urbain et des procédures de lotissement ou de restructuration au Burkina Faso, ainsi qu'un exemplaire du Code de l'urbanisme et de la construction.

Aly KONATE [email protected]

L'Express du Faso

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

ministre

AFP

Guinée-Bissau: le parti au pouvoir rejette le nouveau Premier ministre

Guinée-Bissau: le parti au pouvoir rejette le nouveau Premier ministre

AFP

RD Congo: l'opposant Samy Badibanga nommé Premier ministre

RD Congo: l'opposant Samy Badibanga nommé Premier ministre

AFP

Afrique du Sud: soupçons sur un braconnier chinois et un ministre

Afrique du Sud: soupçons sur un braconnier chinois et un ministre

bobo

AFP

Burkina: Kaboré et Ouedraogo lancent leur campagne

Burkina: Kaboré et Ouedraogo lancent leur campagne

AFP

Burkina Faso: Bobo Dioulasso la frondeuse refuse les ordres des putschistes

Burkina Faso: Bobo Dioulasso la frondeuse refuse les ordres des putschistes

AFP

Maboneng, l'Afrique du Sud idéalisée d'un îlot bobo

Maboneng, l'Afrique du Sud idéalisée d'un îlot bobo