mis à jour le

1er mai 201 : Message du ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale

TRAVAILLEUSES ET TRAVAILLEURS DU BURKINA FASO,

Voilà cent vingt-sept (127) ans que des travailleurs de la ville de Chicago aux Etats-Unis d'Amérique ont perdu la vie, au nom de la défense de leurs intérêts et de la noble lutte pour l'amélioration de leurs conditions de vie et de travail. En leur mémoire, la communauté internationale a décidé de célébrer, le 1er mai de chaque année la journée internationale du travail.

A l'occasion de ce 1er mai 2013, instant solennel de commémoration, le Gouvernement, par ma voix, exprime sa solidarité avec toutes les travailleuses et tous les travailleurs de notre pays et vous souhaite à toutes et à tous ses v½ux de bonne et heureuse fête du travail.

Aux travailleuses et aux travailleurs du Burkina Faso qui ont été durement éprouvés par des risques professionnels ou des difficultés inhérentes aux conditions de travail au cours de cette année, je voudrais leur exprimer toute la solidarité et la compassion du Gouvernement.

Je voudrais également saluer à leur juste valeur les énormes sacrifices consentis par nos devanciers et magnifier l'action de l'ensemble des travailleuses et travailleurs de notre pays qui contribue à leur épanouissement individuel et collectif et concourt au progrès économique et social du Burkina Faso.

Au cours de l'année écoulée, des travailleuses et des travailleurs ont été admis à la retraite au bout d'importants efforts consentis pour la nation. Je leur exprime la reconnaissance du Gouvernement et leur souhaite une vie de retraite paisible.

TRAVAILLEUSES ET TRAVAILLEURS DES SECTEURS PUBLIC ET PRIVE,

La commémoration du 1er mai 2013 intervient dans un contexte international, régional et sous régional marqué par diverses crises à la fois économique, sociale et politique qui compromettent la mise en ½uvre des politiques gouvernementales dans tous les pays et les programmes entrepris pour le développement socio-économique des populations en général et des travailleurs en particulier.

En dépit de ce contexte difficile, notre pays, grâce aux efforts conjugués de ses filles et de ses fils, a pu sauvegarder un climat social apaisé qui a permis de maintenir le cap de son développement économique. Toutefois, au cours de l'année écoulée, des crises sociales ont affecté plusieurs secteurs d'activités de notre pays, notamment la santé, les enseignements, les télécommunications, les mines, les boulangeries, etc. Ces crises, qui ont menacé la paix sociale et qui pouvaient compromettre le développement économique et social de notre pays, ont trouvé des dénouements heureux grâce à l'esprit de dialogue entretenu entre les différents acteurs du monde du travail.

Le Gouvernement salue le sens élevé de responsabilité de tous les acteurs qui a permis de surmonter ces différentes crises.

TRAVAILLEUSES ET TRAVAILLEURS DU BURKINA FASO,

La rencontre Gouvernement / Syndicats de l'année 2012, qui a été l'occasion pour le Gouvernement d'examiner la plateforme revendicative du 1er mai 2012 des organisations syndicales, a permis aux deux parties d'engager des échanges fructueux autour des préoccupations majeures des populations de notre pays en général et particulièrement des travailleurs des divers secteurs d'activités.

Conscient de l'ampleur et de la légitimité de ces préoccupations, le Gouvernement a pris des engagements allant dans le sens de leur satisfaction tout en tenant compte des capacités budgétaires de l'Etat.

Au titre de ces engagements, on peut notamment retenir :
- l'adoption d'un décret portant modification du Kiti AN IV-023/CNR/BUD du 23 aout 1986 portant fixation des modalités et des tarifs des transports définitifs par voie terrestre ;
- l'adoption d'un décret sur l'uniformisation du taux d'annuité à deux pour cent (2%) pour tous les retraités de la CNSS pour compter du 1er janvier 2011 et la revalorisation de 40% des pensions inférieures à cinquante mille (50 000) francs ;
- le règlement définitif des dossiers sociaux résiduels ;
- la suppression de l'IUTS sur les primes et les indemnités de départ à la retraite pour compter du 1er janvier 2007 avec restitution des sommes déjà perçues ;
- etc.

Ces engagements, qui sont pour la plupart déjà mis en ½uvre, sont le résultat d'une concertation agissante entre le Gouvernement et les organisations syndicales de travailleurs à qui il y a lieu de rendre un hommage mérité pour le choix du dialogue comme moyen privilégié pour la recherche de solutions aux préoccupations des travailleurs et de la population.

Pour ce qui concerne les points de revendication qui n'ont pas encore trouvé de réponses satisfaisantes, des concertations permanentes se poursuivent pour la recherche de solutions appropriées et durables.

Après l'adoption du rapport en Conseil des ministres sur l'assurance maladie universelle et le développement des mutualités sociales au Burkina Faso, le Gouvernement a procédé, le 09 avril 2013 à Ouagadougou au lancement officiel des concertations sectorielles et régionales autour de ces deux projets sociaux structurants qui visent à mettre les travailleurs et l'ensemble de la population de notre pays à l'abri du risque maladie. A ce jour, ces concertations se sont poursuivies dans les régions du Sud-ouest, des Hauts-Bassins et des Cascades et se tiendront dans les jours à venir dans les autres régions de notre pays.

Par ailleurs, le 24 septembre 2012, les organisations syndicales de travailleurs et les employeurs se sont engagés aux côtés du Gouvernement pour la signature du protocole d'accord de l'Organisation internationale du travail pour la mise en ½uvre du Programme-pays de promotion du travail décent (PPTD). C'est l'occasion pour moi d'inviter tous les acteurs concernés à s'investir pleinement pour la mise en ½uvre de ce programme.

Dans la perspective de l'organisation des élections professionnelles, le Gouvernement a adopté le décret n°2012-1002/ PRES/PM/MFPTSS/MATDS du 20 décembre 2012 portant définition des différentes formes d'organisations syndicales et les critères de la représentativité syndicale. Au cours de cette année, des concertations seront engagées en vue de déterminer leurs modalités de mise en ½uvre.

TRAVAILLEUSES ET TRAVAILLEURS DU BURKINA,

En vue de la relance des négociations des conventions collectives dans les secteurs des enseignements, des mines et des boulangeries, des rencontres ont été initiées par les services techniques du Ministère chargé du travail. J'en appelle à l'esprit de compromis des différents acteurs en vue de l'aboutissement heureux desdites négociations. D'autres secteurs d'activités ont été identifiés et, incessamment, des concertations seront entreprises avec les acteurs de ces secteurs dans la perspective de parvenir à la conclusion de conventions collectives de travail.

En matière de liberté syndicale, le Gouvernement réaffirme sa volonté de respecter et de faire respecter les dispositions légales en la matière et invite les organisations syndicales à inscrire leurs actions collectives dans le respect de la légalité, valeur fondamentale d'un Etat de droit. Je voudrais, enfin, lancer un appel aux organisations syndicales, pour qu'ensemble, nous menions les réflexions nécessaires pour crédibiliser davantage notre cadre de concertation annuelle Gouvernement / Syndicats de travailleurs. Pour ce faire, le Gouvernement reste ouvert à toutes propositions allant dans ce sens.

BONNE FETE DE TRAVAIL A TOUTES ET A TOUS

Vincent ZAKANE
Officier de l'ordre national

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

ministre

AFP

Afrique du Sud: le ministre des Finances rentre au pays

Afrique du Sud: le ministre des Finances rentre au pays

AFP

Réforme constitutionnelle au Bénin: démission du ministre de la Défense

Réforme constitutionnelle au Bénin: démission du ministre de la Défense

AFP

Afrique du Sud: Zuma interrompt une tournée du ministre des Finances

Afrique du Sud: Zuma interrompt une tournée du ministre des Finances

travail

AFP

Gabon: les salariés de Shell-Gabon reprennent le travail

Gabon: les salariés de Shell-Gabon reprennent le travail

AFP

Soudan: les médecins en grève pour de meilleures conditions de travail

Soudan: les médecins en grève pour de meilleures conditions de travail

AFP

Niger: l'eau, travail de Sisyphe des humanitaires dans le sud-est

Niger: l'eau, travail de Sisyphe des humanitaires dans le sud-est

sécurité

AFP

Centrafrique: l'impossible retour à la normale

Centrafrique: l'impossible retour à la normale

AFP

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

AFP

Attentat de Sousse en Tunisie: six agents de sécurité inculpés

Attentat de Sousse en Tunisie: six agents de sécurité inculpés