mis à jour le

Soriba Kouyaté pas encore sorti de l’auberge

Le chanteur Soriba Kouyaté n'est pas encore sorti de l'auberge. Déférés au Parquet, vendredi dernier, pour le cambriolage de l'appartement de la Directrice régionale d'Ecobank, Soriba Kouyaté et les trois receleurs (Mamadou Kandji, Bassirou Diankha et Habib Kandji) attendent encore d'être entendus par le procureur de la République qui va, vraisemblablement, saisir un juge d'instruction pour l'ouverture d'une information. Ce qui justifie ce deuxième retour de Parquet. L'enquête qui a conduit à l'arrestation du chanteur est déclenchée par la plainte de la Directrice régionale d'Ecobank, déposée sur la table du commissaire de la Sûreté Urbaine, Djibril Camara. Evelyne Tall qui a vu son appartement niché au 8e étage de l'immeuble abritant le Théâtre national Daniel Sorano cambriolé s'est plaint devant le commissaire Djibril Camara.

La plaignante explique qu'elle était en voyage hors du pays avec ses enfants. Ce qui a facilité les man½uvres du larron qui est parvenu à mettre la main sur le coffret renfermant la quasi-totalité des bijoux de marque d'une valeur estimée à plus de 63 millions de F Cfa. C'est à Touba que Soriba a été arrêté. Soriba Khouyaté n'a pas cherché à nier les faits devant les enquêteurs de la Sûreté Urbaine de Dakar. Cependant, il n'a reconnu que le cambriolage de la Directrice régionale d'Ecobank. Pour démontrer sa bonne foi, il livre les trois personnes qui lui ont acheté le butin volé chez Evelyne Tall. Ainsi, il livre Mamadou Kandji, Bassirou Diankha et Habib Kandji, pieds et mains joints, au commissaire Djibril Camara.

L'Observateur

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye