mis à jour le

Pèlerinage à la Ghriba : Des conditions sécuritaires bien meilleures que l’année 2012

Procession avec la Ménorah devant la synagogue la Ghriba à Djerba. 28 avril 2013Crédit photo Djerba Scoop

D'après René Trabelsi, Directeur général de l'agence de voyage Royal First Travel, 500 pèlerins juifs sont venus cette année de l'étranger pour fêter le Lag Ba'omer [1]; soit une faible augmentation de 70 personnes comparé à 2012 (entre 430 et 450 visiteurs). Pour M. Trabelsi, la cause en serait les récents événements en Tunisie, notamment ceux des accrochages à Bizerte ou même celui de l'attaque contre l'ambassade de la France en Libye. Cependant, ce qui a fait la différence cette fois-ci c'était le déplacement de Tunisiens de confession juive vivants en Tunisie vers l'île de Djerba, d'où le nombre important qui a été observé sur place. D'ailleurs, pour M. Trabelsi Pérez, président du Comité de la synagogue Ghriba « Les conditions ont été excellentes, meilleures que celles de 2012 ».

Arsenal sécuritaire impressionnant

Outre les visiteurs, les Tunisiens de confession juive vivants sur l'île de Djerba [2] ont célébré dans la joie le Lag Ba'Omer, trente-troisième jour de l'Omer qui a correspondu cette année au dimanche 28 avril 2013. Depuis le début du pèlerinage, le 26 avril, l'ambiance a été bien festive entre rituels, moments de recueillement, procession avec la ménorah et musique... Même l'hymne national tunisien a été chanté à plusieurs reprises. Par ailleurs, ces festivités ont été assurées grâce un arsenal sécuritaire “impressionnant” selon M. Meyyer Sabbagh, un Tunisien de confession juive vivant à Paris mais qui visite aussi souvent que possible El Hara, là où il a grandi

J'ai acheté une maison là-bas, depuis trois ans et j'y viens chaque fois que je peux le faire » nous raconte M. Meyyer Sabbagh. D'après lui, le pèlerinage de cette année a été bien meilleur que celui des deux dernières années post-Ben Ali.

Paperasse et procédures administratives facilitées

Mise à part la sécurité, les procédures administratives ont été bien facilitées pour les juifs d’Israël venus accomplir également cette année le pèlerinage à la Ghriba.

” Ils n’ont plus à passer par la Turquie pour avoir le visa d’entrée en Tunisie. Cette foie-ci il a simplement fallu téléphoner au consulat tunisien à Gaza et aussitôt ils l'ont eu par fax après quelques heures” nous a informé M. Sabbagh. ” Suite à la visite de Silvan Shalom en Tunisie [3], les Israéliens n'ont plus aussi et ce depuis des années à donner leurs passeports aux autorités pour circuler avec un laissez-passer, depuis ils peuvent garder leur document de voyage.

« En acceptant de laisser les Israéliens venir, Ennahdha a démontré de l'effort et de la compréhension » nous a assuré M. Sabbagh. Le pèlerinage de cette année s’est passé « mieux que prévu » selon lui. Barrières, présence massive d'agents des forces de l'ordre, des militaires, un hélicoptère qui survolait la zone, tout était en effet mis en place pour sécuriser les pèlerins.

Changer l’image

En plus, la visite dimanche 28 avril de François Gouyette, ambassadeur de la France en Tunisie et de Jamel Gamra, ministre tunisien de tourisme, à Djerba portait comme message «la Tolérance », en présence de centaines de pèlerins juifs et du Grand Rabbin de Tunisie Haïm Bitan. Ainsi, après les appels au meurtre des salafistes à l’encontre des juifs au mois de mars 2012, le nouveau gouvernement Laarayadh semble changer de stratégie en imposant la sécurité afin de renouer avec les juifs venus des quatre coins du monde, notamment pour le pèlerinage qui a lieu chaque année, dans l'une des plus anciennes synagogue d'Afrique, la Ghriba.
________________

[1] Lag Ba'Omer : un jour de fête dans le calendrier juif qui célèbre l’anniversaire du décès Rabbi Chimon bar Yo’haï, auteur du Zohar. Il commémore également un autre événement : dans les semaines entre Pessa’h et Chavouot, une épidémie frappa les disciples du Rabbi Akiva. Le jour de Lag BaOmer, l’épidémie cessa.Pour en savoir plus, cliquez ici
[2] Selon Trabelsi Pérez, président du Comité de la synagogue Ghriba, il y a 1500 tunisiens juifs vivants à l’île de Djerba.
[3] Le ministre israélien des Affaires étrangères Silvan Shalom a fait une visite de trois jours en Tunisie, notamment à Djerba, lors du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) organisé par l’ONU à Tunis.

Nawaat

Ses derniers articles: Peut-on (encore) se passer des banques au quotidien en Tunisie?  En Tunisie, le "plus grand drapeau au monde" ne fait pas l’unanimité  Tunisie-Union européenne: une mise sous tutelle déguisée 

pèlerinage

AFP

Sénégal: au moins 16 morts sur la route d'un pèlerinage musulman

Sénégal: au moins 16 morts sur la route d'un pèlerinage musulman

AFP

Sénégal: 13 morts dans des accidents lors d'un pèlerinage

Sénégal: 13 morts dans des accidents lors d'un pèlerinage

AFP

La Mecque: deux jours après la bousculade, le pélerinage s'achève

La Mecque: deux jours après la bousculade, le pélerinage s'achève

Ghriba

AFP

Tunisie: le pèlerinage juif de la Ghriba sous haute surveillance

Tunisie: le pèlerinage juif de la Ghriba sous haute surveillance

AFP

Tunisie: deuxième et dernier jour du pèlerinage juif de la Ghriba

Tunisie: deuxième et dernier jour du pèlerinage juif de la Ghriba

AFP

Tunisie: deuxième et dernier jour du pèlerinage juif de la Ghriba

Tunisie: deuxième et dernier jour du pèlerinage juif de la Ghriba

2012

AFP

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

Egypte: le nouveau Parlement se réunit, une première depuis 2012

AFP

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

Dopage et corruption: Diack évoque un soutien russe

AFP

Mali: les principaux troubles depuis janvier 2012

Mali: les principaux troubles depuis janvier 2012