mis à jour le

Echafaudage

LE Maroc aura quelque part son «agenda fiscal». Au pire, à l’issue des deux jours des Assises qui démarrent aujourd’hui, l’on  arrivera à fixer le calendrier des discussions  pour les prochains mois. Au mieux, l’on parviendra à prendre des décisions.   En tout état de cause, l’on aura gagné quelque chose sur la méthode.

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources