mis à jour le

Jeunesse et lecture : « La lecture est un raccourci pour accéder à l’univers du savoir… »

Dans le cadre de la promotion de la lecture comme facteur de développement au Mali, nous avons rencontré un jeune talentueux du nom de Baba Bourahima Cissé. Ce jeune intellectuel pétri d'une immense culture générale, est un fervent lecteur depuis sa tendre enfance. C'est pourquoi, il a accepté de se prononcer sur l'importance de la lecture. Suivez plutôt l'entretien !

 

Baba Bourahima Cissé

Je  m'appelle Baba Bourahima Cissé, Journaliste- Communicateur de formation. Je tiens tout d'abord à   féliciter et remercier le journal « Bonne lecture » par rapport à son apport précieux pour   la promotion de la lecture en général et particulièrement celle de  la jeune génération.     La lecture pour moi, c'est un raccourci pour accéder à l'univers  du savoir. Notre pays est une grande nation  dont l'histoire a été marquée par la tradition orale.  C'étaient les griots  les  mémoires  de nos traditions. Mais, force est de constater que l'arrivée des livres et autres manuels d'histoire ont   incontestablement donné une autre  dimension à l'interprétation de l'histoire. Il suffit donc d'éveiller ta curiosité  en feuilletant  quelques bouquins pour connaître voire découvrir ce  qui s'est  passé   un siècle avant toi.

 

Quand est-ce que vous avez commencé à lire ?

Mon premier livre  lu, c'est le syllaber. C'était quand je faisais la 2ème année fondamentale  .Et c'est   mon papa qui me le faisait lire.  En suite « Mamadou et Bineta sont devenus grands » .Mais, en réalité   c'est à ma 6ème année que j'ai été piqué par  le virus de la lecture avec les extraits des romans  de victoire Hugo  , les fables de la Fontaine et certains écrivains africains dont Camara Laye, Amadou Ampathé Ba  .....

 

Qu'est-ce que la lecture vous a apporté ?

Tout ! Je vais vous raconter une anecdote .J'avais  il y'a quelques années d'énorme  difficultés pour raffermir mes relations amicales voire  sociales. Mais un jour, j'ai partagé mon problème avec un ami que j'ai rencontré  à la faveur d'un séminaire .Il m'a recommandé de lire  Dalle Carnegie. Aussitôt j'ai cherché et lu  Carnegie. Sans aucune prétention de faire la publicité dudit auteur, je me suis nettement amélioré. Mieux j'ai découvert une  autre approche  des relations humaines. Souffrez que je vous dise que je peux sans modestie, collaborer  aujourd'hui avec  toute sorte de personne.

On a coutume de dire que les maliens ne lisent pas, selon vous, ce constat amer est dû à quoi ?

C'est regrettable. En effet, c'est la triste réalité. Très peu de cadres maliens lisent. Et c'est facile de le constater. Je n'ai pas réalisé d'étude là dessus, mais de mon humble avis, c'est un phénomène qui est tributaire à la paresse intellectuelle. Plus on lit, plus on commet à coup sûr moins d'erreur. Les célèbres dirigeants  ont toujours été des rats des Bibliothèques. (Abraham Lincoln des Etats Unis, Mao de la Chine ...... )

Avec l'arrivée de l'internet, ne craigniez-vous pas la disparition du livre imprimé ?

Effectivement, on s'achemine vers  la numérisation  du livre. C'est une exigence du temps. Mais, je n'en crois pas que cela va nous amener à la disparition du livre imprimé. Mieux, mon cousin du village n'a pas les moyens d'acheter les appareils (Ipads , l'ordinateur et autres  ...) pour lire.

Quel appel avez-vous à lancer pour que les gens lisent beaucoup dans notre pays ?

Si le héros de l'Apartheid   a dit ceci : « Une nation qui lit est une nation qui gagne   » ;  moi je dirai que pour avancer dans la vie, il faudrait lire. La lecture n'a rien à voir avec la volonté politique, c'est individuel.

Votre dernier mot

Mon dernier mot, c'est sans doute ce cri de c½ur que je lance à mes camardes jeunes. Il y'a un adage qui nous enseigne ceci : « Dit moi quelle jeunesse tu as, je te dirai quelle nation tu bâtiras » .C'est pas une jeunesse  limitée et insuffisante qui ferra le Mali de demain.  Outillons- nous en parcourant les romans et autres  essais qui puissent nous  perfectionner davantage pour être apte à répondre aux attentes de la société.

Interview réalisée par Mamadou Macalou

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

jeunesse

Développement

Les 10 pires pays pour les jeunes sont tous situés en Afrique

Les 10 pires pays pour les jeunes sont tous situés en Afrique

AFP

Présidentielle au Bénin: la jeunesse a du mal

Présidentielle au Bénin: la jeunesse a du mal

AFP

Ouganda: la jeunesse a fait son deuil des promesses du président Museveni

Ouganda: la jeunesse a fait son deuil des promesses du président Museveni

lecture

AFP

Pistorius pris de nausées

Pistorius pris de nausées

Nabil

Controverse autour du Sénat : La lecture de Me Hermann Yaméogo et de l'UNDD

Controverse autour du Sénat : La lecture de Me Hermann Yaméogo et de l'UNDD

satarbf

Lecture très rapide de la rencontre B.C.Essebsi-Ghannouchi !

Lecture très rapide de la rencontre B.C.Essebsi-Ghannouchi !