mis à jour le

Renouvellement du bureau exécutif de la Femafoot : Le football malien vers la tourmente ?

siège Femafoot

Le football malien vers la tourmente ? C'est l'interrogation des observateurs du football malien aujourd'hui, suite à la sortie médiatique des responsables du collectif des clubs de ligue 1 et de la Fédération malienne de football sur le renouvellement du bureau exécutif de la Femafoot. Si les uns dénoncent une violation de l'article 49-1, les autres se défendent avec bec et ongle de la l'égalité conformément aux articles 30 et 104 des statuts et règlements.  Crise en vue qu'il faut à tout prix éviter pour l'intérêt de notre sport roi.

 

 

«La date du 12 juillet 2013 pour l'élection du président de la Fédération malienne de football (Femafoot) n'est pas une date négociable, c'est une date contraignante, impérative comme les mandats du Président de la République, des députés, des Maires, etc. Si le bureau actuel de la Femafoot ne tient pas les élections à cette date, nous la ferons. Car, conformément aux textes de la Femafoot, l'on peut obliger le secrétaire général de la Fédération Malienne de football de convoquer l'assemblée générale. S'il refuse et que nous constatons notre majorité qui est 50 %+1, on tiendra notre assemblée pour élire le nouveau président du football malien ».

 

Déclaration faite par le président Boubacar Baba Diarra  du collectif des Onze clubs de ligue 1 (Djoliba Ac de Bamako, Stade Malien de Bamako, AS Bakaridjan, Onze créateurs de Niaréla, Office du Niger Sports de Ségou, Centre Salif Kéita, Atar Club de Kidal, Jeanne d'Arc, Association sportive de Missira, Association sportive de Bamako, Association sportive de Korofina ), le 22 avril 2013, lors d'un point de presse dont le but était de dénoncer la violation de l'article 49-1 des statuts et règlements de la Femafoot sur l'appel à candidature pour le renouvellement du Comité exécutif de la Femafoot.

 

«Si le collectif des clubs de la première division de football qui proteste contre la fédération, organise son élection le 12 juillet prochain, la position du bureau fédérale sera simplement de ne pas reconnaître un bureau qui n'a aucun fondement juridique. On se fiera à nos textes pour saisir les instances du football international afin de l'annuler », Rétorque le président de la commission des questions juridiques de la Femafoot, Djibril Kané, lors du point de presse qu'il a animé le 2 Avril 2013, au siège de l'instance dirigeante du football, sur la légalité du report de l'élection du président  de la Femafoot les 6 et 7 décembre prochain, conformément aux articles 30 et 104 des textes.

 

A  travers ces deux déclarations contradictoires, l'on retiendra sans détour une seule chose: le football malien se dirige vers une crise. Car les deux protagonistes, conformément aux textes de la fédération,  disent avoir raison. Pourquoi doit-on en arriver là ?  Notre football a-t-il besoin de cette situation de déchirure en vue? Pense-t-on à l'avenir de nos sélections nationales, de nos clubs? Bref, aux conséquences négatives de cette crise sur notre pays, notre football. Pour l'intérêt donc de notre football, sachons raison garder, évitons ce blocage futur du sport roi de notre pays.

 

Hadama B. Fofana

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

football

CAN 2017

Le Cameroun est désormais la deuxième puissance du football africain

Le Cameroun est désormais la deuxième puissance du football africain

Football

CAN 2017: Le pardon gênant des joueurs gabonais devant Ali Bongo

CAN 2017: Le pardon gênant des joueurs gabonais devant Ali Bongo

Football

VIDEO. Le gros craquage du gardien sénégalais à la CAN 2017

VIDEO. Le gros craquage du gardien sénégalais à la CAN 2017