mis à jour le

Gay Prade avorté dans la zone ACI 2000 Lafiabougou

Le  samedi 27 avril 2013, des homosexuels qui fêtaient l'anniversaire d'un membre du groupe, ont été agressés par les jeunes du quartier  animés par un sentiment d'homophobie.

 

Histoire de dire que les populations maliennes ne sont pas encore prêtes à accepter l'organisation d'une fête « Gay Prade » ou encore un mariage homosexuel  au Mali. C'est ce message qu'a voulu faire passer les jeunes du quartier ACI 2000  de Lafiabougou, dans les parages de la place Can  et de l'Hôtel Résidence Bouna,  le samedi dernier. Au environ de 2h et 3h du matin, un scandale a éclaté dans cette partie de l'ACI 2000.

 

De coutume, les jeunes se regroupent  pour faire leur thé à la malienne dans les différents « grin », histoire de passer du temps et de papoter. Ils y restent jusqu'à très tard dans la nuit. Mais une surprise de taille attendait le voisinage ce jour-là, dans un immeuble non habité du quartier, un groupe avait loué un appartement pour célébrer un anniversaire. Et, en début de soirée, s'en était suivi un défilé d'invités uniquement de sexe masculin. Aux dires des habitants de cette partie du quartier très observateur de ce qui se passe chez le voisin, certains des invités avaient une « apparence douteuse sur leur tendance sexuelle ». Ce qui aurait mis la puce à l'oreille des jeunes qui décidèrent de « surveiller », ces locateurs d'une nuit. Donc tout au long de la nuit, les invités de la dite soirée défilèrent, des hommes uniquement.

 

Ne pouvant plus refouler leur homophobie, les jeunes du quartier  convaincu de la présence d'homosexuelles dans l'appartement se donnèrent aussitôt le mot pour déloger «  ce groupe d'impies », comme l'a déclaré Y, revendeur de cartes de recharges et de café dans le quartier. «  M est venu nous avertir, mes clients et moi, et les que choses là  étaient là et nous avons pris des bâtons pour aller les chasser. Ils ne sont pas bien, ils vont maudire notre zone », témoigne Y, un des agresseurs de la  supposée bande d'homosexuelles fêtards. Certains  participants de la fête ayant pressenti l'ambiante animosité du voisinage s'étaient vite éclipsés et d'autres ont préféré s'enfermé à l'intérieur de l'appartement.

 

Malheureusement un des membres voulant s'échapper par la porte d'entrée à pied s'est vu encerclé par les jeunes du quartier. Il a été passé à Tabac, déclenchant du coup la bagarre. Les jeunes du quartier ont attrapé tout les participants de la fête qui voulait fuir, ces fêtards d'une nuit non eu leur salut qu'à l'intervention d'une habitante du quartier, respectée de tous, qui a prié les jeunes gens de les laisser partir. Notons que le gardien en charge de la location des appartements de l'immeuble déclare avoir loué la maison à la demande d'un homme responsable afin que ces « petits » puissent venir célébrer leur anniversaire la nuit. Il dit tout ignoré de la situation et des locateurs. Le lendemain quand nous sommes retournés pour voir le gardien, deux femmes probablement sa femme et sa mère, inquiètes par notre présence nous furent retournr sur nos pas en disant que le gardien était absent pour affaire. Rappelons que les fêtards avaient fui en laissant dernière eux leurs nombreux cadeaux d'anniversaire, des gels lubrifiants et du Bazin.  En espérant avoir la coopération du gardien des lieux pour plus d'informations sur l'état de santé des personnes agressées et leur version des faits on souhaite prompt rétablissement à celui qui a reçu un coup de daba dans ses parties génitales et des coups de bâtons dans son dos lors de cette agression.

 

Khadydiatou Sanogo 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

gay

AFP

En Afrique du Sud, la mosquée "arc-en-ciel" d'un imam gay

En Afrique du Sud, la mosquée "arc-en-ciel" d'un imam gay

AFP

Ouganda: la Gay Pride "reportée" après les menaces d'un ministre

Ouganda: la Gay Pride "reportée" après les menaces d'un ministre

AFP

Ouganda: une Gay Pride célèbre l'abandon d'une loi anti-homosexualité

Ouganda: une Gay Pride célèbre l'abandon d'une loi anti-homosexualité

2000

AFP

Paludisme: deux fois moins de personnes décèdent depuis 2000

Paludisme: deux fois moins de personnes décèdent depuis 2000

La rédaction

Algérie : 2000 personnes opérées chaque année

Algérie : 2000 personnes opérées chaque année

Wafaa Taha Latik - Lemag

Arabie Saoudite: Il danse torse nu et écope de 10 ans de prison et 2000 coups de fouet

Arabie Saoudite: Il danse torse nu et écope de 10 ans de prison et 2000 coups de fouet

Lafiabougou

Kayes Infos

Kayes : L’INPS de Kayes soulage ses clients et les populations de Lafiabougou

Kayes : L’INPS de Kayes soulage ses clients et les populations de Lafiabougou

Nabil

Bobo-Dioulasso : Le marché de Lafiabougou prend feu

Bobo-Dioulasso : Le marché de Lafiabougou prend feu