mis à jour le

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS DES MAISONS DE JUSTICE : L’union européenne s’allie avec le Papsdj

Mieux outiller les maisons de justice, sur l'éthique et la déontologie, les techniques d'accueil physique et téléphonique, les méthodes et techniques de médiation, en vue d'améliorer le service rendu au citoyen, a été le prétexte du séminaire organisé, hier, par le Ministère de la Justice, à travers le Projet d'Appui au Programme Sectoriel Justice (Papsdj), avec l'appui de l'Union Européenne, en faveur des acteurs de la ''justice de proximité''.

L'approche de la «justice de proximité» mise en place, dans le cadre du programme sectoriel justice (psj), a pour objectif, d'informer la population sur ses droits et devoirs, de faciliter le traitement des petites infractions et litiges, grâce à la médiation. Une tâche bien honorée par ces maisons de justices, de l'avis d'Amadou Baal, directeur de cabinet du ministère de la justice. «En 2012, les maisons de justice ont informé plus de 18 000 personnes sur leurs droits et ont tenu plus de 8000 médiations-conciliations, pour un taux de réussite avoisinant les 80%», magnifiera-t-il. Avec un taux de fréquentation très élevé, il est, selon lui, apparu nécessaire d'insister sur la formation des hommes de ce dispositif, dont l'efficacité repose sur renforcement de la capacité de ses acteurs.
Poursuivant, il déclare qu'en termes de recouvrement de créances, les maisons de justice ont aidé à trouver un montant de 188 588 859 fcfa. Aussi, pour «renforcer la coordination et disséminer les bonnes pratiques au sein des maisons de justices au Sénégal», thème de cette rencontre dont la deuxième journée sera consacrée au bilan 2012 des Maisons de justice, a-t-il été magnifié lors de séminaire organisé avec l'appui de l'Union Européenne, dans la dynamique des formations continues mises en place depuis 2006, destinées aux acteurs du dispositif «justice de proximité». En effet, il permettra de renforcer les capacités des équipes en charge de l'animation des structures, la coordination des acteurs et l'uniformisation des procédures de travail, d'harmoniser le niveau de l'informatisation de tous les membres de coordination.
Mademba Gueye, conseiller technique, chargé de la justice de proximité, tirant le bilan du fonctionnements des maisons de justice, de préciser : «en 2012, près de 36.000 usagers ont eu à fréquenter ces structures et plus de 18.000 personnes ont pu être informées sur leurs droits». Les acteurs seront également formés sur l'éthique, la déontologie et les violences basées sur le genre, part non négligeable de leur travail quotidien. Mais, malgré le progrès noté dans le travail des maisons de justice, des manquements matériels sont toujours à déplorer.
Fanta DIALLO
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

justice

AFP

Afrique du Sud: la justice autorise des enchères de cornes de rhinocéros

Afrique du Sud: la justice autorise des enchères de cornes de rhinocéros

AFP

Cinq ans après le massacre de Marikana, les mineurs sud-africains demandent toujours justice

Cinq ans après le massacre de Marikana, les mineurs sud-africains demandent toujours justice

AFP

Accusée d'agression, Grace Mugabe comparaît devant la justice sud-africaine

Accusée d'agression, Grace Mugabe comparaît devant la justice sud-africaine