mis à jour le

Le ministre de l’Education minimise les retards

Le taux global de l'avancement des programmes pédagogiques des classes de terminale, toutes filières confondues, pour l'année 2012-2013, varie entre 86 et 93%. C'est Noureddine Khaldi, président de la commission régionale de suivi des programmes pédagogiques des wilayas du Centre, qui l'a annoncé, hier, à l'occasion de la tenue de la conférence nationale des directeurs de l'éducation au siège du ministère. L'évaluation de la réalisation des cours a été arrêtée au 2 mai prochain. Pour rappel, la date d'examen du bac a été fixée pour le 2 juin. «Nous avons constaté une amélioration dans la réalisation des programmes par rapport à l'année dernière», a évalué M. Khaldi, rappelant que la norme internationale de la réalisation des programmes pédagogiques permettant la validation de l'année d'une manière fiable est de 80%. Ainsi, la filière lettres et philosophie vient en première position avec un état d'avancement qui varie entre 85 et 89%, suivie des sciences expérimentales avec un taux de 86%, des mathématiques dont la réalisation des cours est de 85,7% et enfin de la filière gestion et économie avec un taux qui varie entre 86 et 93%. Ce taux avancé concerne-t-il les wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux qui entrent dans la quatrième semaine de la grève cyclique de trois jours par semaine ? «Ce taux représente l'état d'avancement de la réalisation des programmes à l'échelle nationale. Il concerne toutes les wilayas. Le seuil minimal des programmes étudiés a été pris en considération dans la détermination de ce taux. Et l'élève ne sera examiné que sur le contenu des cours étudiés», a répondu Abdelatif Baba Ahmed, ministre de l'Education nationale, à la question relative à la grève du Sud lors d'un point de presse tenu en marge de la conférence nationale. Toutefois, Meziane Meriane, secrétaire général du Syndicat national autonome des professeurs de l'enseignement technique et secondaire (Snapest), qui a boycotté la conférence nationale d'hier, a tiré la sonnette d'alarme sur les préjudices causés par la grève dans les régions des Hauts-Plateaux et du Sud quant au déroulement des cours dans un communiqué rendu public hier. Questionné au sujet des syndicats qui menacent de boycotter les examens officiels (bac, BEM et examen de la 5e), M. Baba Ahmed a rassuré du fait que «le Premier ministre a instruit des responsables au niveau du ministère des Finances et de la Fonction publique afin de prendre des mesures concernant certaines revendications des travailleurs du Sud». Le ministre a souligné également que l'annonce de ces mesures se fera dans les prochains jours. A propos du contenu de celles-ci, M. Baba Ahmed répond : «Je ne peux pas en dire plus, car cette instruction du Premier ministre revêt un caractère confidentiel.» Et d'ajouter : «En dépit de tout cela, certains syndicats ne croient pas à ces promesses.»  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

ministre

AFP

Côte d'Ivoire: les militaires mutins dispersent des manifestants avant l'arrivée du ministre

Côte d'Ivoire: les militaires mutins dispersent des manifestants avant l'arrivée du ministre

AFP

Côte d'Ivoire: des tirs résonnent à nouveau à Bouaké

Côte d'Ivoire: des tirs résonnent à nouveau à Bouaké

AFP

Gabon: nouveau ministre du Pétrole sur fond de chutes des recettes

Gabon: nouveau ministre du Pétrole sur fond de chutes des recettes