mis à jour le

Gestion de la crise : LE COREN RAPPELLE DES PRINCIPES ET PROPOSE DES SOLUTIONS

Le Forum national sur la réconciliation et le dialogue organisé par le Collectif des ressortissants du Nord (COREN) tout au long du week-end, s'est achevé dimanche en fin d'après-midi par une brève cérémonie dirigée par le président par intérim de l'Assemblée nationale, Younoussi Touré. Elle a été suivie d'une conférence de presse animée par plusieurs responsables de l'association, dont Malick Alhousseyni Maïga, son président.

Des dizaines de recommandations formulées par les différents panels et validées en plénière, il faut retenir en premier lieu la demande de la libération totale et sans délais de la région de Kidal. Pour le COREN, c'est la seule condition pour cautionner la tenue des élections présidentielles, alors que celles-ci sont prévues avant la fin du mois de juillet.

L'association estime ensuite que le dialogue sera vain sans la justice. Car, les crimes commis sont trop graves pour rester impunis et que la prime à la rébellion est une solution à bannir. Le pardon du vivre ensemble est une obligation religieuse, a prêché l'imam Mahmoud Dicko qui a pris la parole pour inviter les populations de notre pays à « faire la paix avec Dieu, d'abord» et « le reste suivra ».

Interrogé sur la nature des rapports avec la Commission Dialogue et Réconciliation, le président du COREN a répété que le débat était clos. « Le COREN souhaite bon vent à la CDR », a lancé Malik Alhousseyni qui a invité les pouvoirs publics à soulager les populations du Nord qui continuent à souffrir des séquelles morales et psychologiques de la barbarie des maitres d'hier et qui manquent de tout. « Tout est à refaire », dit-il avec insistance.

Autre recommandation majeure du collectif : rallonger la liste des personnes contre lesquelles le justice a lancé un mandat d'arrêt national et international.

L'ensemble des recommandations, pistes de dialogue et leviers de réconciliation sont réunis dans un document de plusieurs centaines de pages qui doit être parachevé par un comité technique désigné par la direction de l'association. Après validation, l'association mettra le document à la disposition des pouvoirs publics pour faire ½uvre utile.

Le Collectif des ressortissants du nord demande aux autorités de prendre toutes les dispositions requises pour le redéploiement des forces armées et de sécurité dans tous les chefs-lieux de région, de cercle et de commune du Nord, ainsi que dans tous autres sites désignés comme stratégiques. Il propose l'instauration d'un service militaire obligatoire d'une durée de 18 mois pour doter notre pays d'un vivier de combattants aptes et prompts à appuyer les forces armées et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme et l'économie criminelle et en assurer une remise à niveau et un suivi périodique. Pour prendre une part active au processus de dialogue et de réconciliation, le COREN compte créer – pour aider les autorités – un Cadre de réconciliation inter-régional pour le dialogue social et la paix aux fins d'apporter des solutions consensuelles et durables sur la base du bannissement de l'impunité.

A. M. CISSE

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

gestion

AFP

Burkina: le gouvernement de la transition accusé de mauvaise gestion

Burkina: le gouvernement de la transition accusé de mauvaise gestion

AFP

Tunisie: le gouvernement défend sa gestion de la crise

Tunisie: le gouvernement défend sa gestion de la crise

AFP

Chute du rand: le nouveau ministre sud-africain des Finances promet "une gestion budgétaire saine"

Chute du rand: le nouveau ministre sud-africain des Finances promet "une gestion budgétaire saine"

crise

AFP

Gabon: état de crise latente trois mois après la présidentielle

Gabon: état de crise latente trois mois après la présidentielle

AFP

Nigeria: le pays s'enfonce dans la crise économique

Nigeria: le pays s'enfonce dans la crise économique

AFP

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement, bientôt la crise politique?

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement, bientôt la crise politique?

Coren

AMADOU M. CISSE

Gestion de la crise : LE DIAGNOSTIC DU COREN

Gestion de la crise : LE DIAGNOSTIC DU COREN

reportage

Les Maliens du sud restent cool

Les Maliens du sud restent cool

Reconquista

Ces Maliens qui veulent la guerre

Ces Maliens qui veulent la guerre