mis à jour le

US-RDA : LES FIDELES DU SIGLE HISTORIQUE SE MOBILISENT

La tentative de reconstitution de la grande famille RDA en 2010 avec la naissance de l'Union malienne, section du Rassemblement démocratique africain (UM-RDA Faso Jigi) n'a pas été du goût de tout le monde au sein de cette grande formation politique. Une partie des responsables du parti de l'indépendance rejette toute idée d'abandon du sigle US-RDA.

Conduits par l'ancien responsable du mouvement des jeunes, Gaoussou Coulibaly, ces responsables soutiennent que la fusion survenue en 2010 l'a été en toute illégalité. Il s'agit, assurent-ils, d'une violation des statuts et du règlement intérieur de l'US-RDA et de la Charte des partis. La dissolution, admettent-ils, est prévue dans les textes du parti mais en 2010, cette procédure n'a pas été respectée. À aucun moment, on n'a ainsi parlé de congrès de dissolution. Pour eux en fait l'attribution d'un récépissé à l'UM-RDA est donc une violation de la charte des partis.

C'est pour expliquer tout cela que le bureau politique national du parti ont rencontré les journalistes à la Maison de la presse. Dans une déclaration liminaire, le secrétaire général, Gaoussou Coulibaly, a déploré cette situation imposée aux « militants sincères » de l'US-RDA. Une situation qui pour lui, ne peut perdurer. Gaoussou Coulibaly et ses camarades pensent qu'en fait le parti à la charrue a été victime d'un hold-up en 2010. « Ce front du refus » n'est pas prêt à cautionner l'abandon du sigle du parti. Pour lui, il n'appartient en aucun cas au BPN de décider seul de la dissolution du parti. Il entend donc continuer à perpétuer et défendre les idéaux des pères fondateurs. Pour redynamiser un parti assimilé à un patrimoine national, les « conservateurs » ont organisé une conférence nationale le 13 avril dernier avec quelque 18 sections du parti.

La conférence a procédé au remembrement du bureau politique national et demandé aux sections d'engager le combat de la mobilisation des militants pour la « résurrection » de la formation. Dans cet ordre d'idée, le BPN doit se tenir prêt à engager une bataille juridique sur la base du respect des statuts et du règlement intérieur du pari, notamment en son article 55, a expliqué Gaoussou Coulibaly. Depuis la conférence, précise-t-il, plusieurs sections ont décidé de les rejoindre.

L'US-RDA réaffirme sa foi en l'unité de notre peuple. Elle reste attachée à l'indépendance nationale, à la forme républicaine de l'Etat et aux libertés fondamentales.

La conférence s'est prononcée en faveur de la tenue d'élections libres, transparentes et fiables dans les plus brefs délais. Elle soutient le gouvernement de transition dans sa mission de recherche d'un retour à l'ordre constitutionnel normal qui permettra à notre pays de regagner sa place dans le concert des nations.

A. LAM

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

fidèles

AFP

Cameroun: un kamikaze tue 12 fidèles dans une mosquée pendant la prière

Cameroun: un kamikaze tue 12 fidèles dans une mosquée pendant la prière

AFP

Nigeria: 84 fidèles sud-africains tués dans l'effrondrement d'un immeuble

Nigeria: 84 fidèles sud-africains tués dans l'effrondrement d'un immeuble

AFP

Soudan du Sud: des rebelles fidèles

Soudan du Sud: des rebelles fidèles