mis à jour le

Fédération internationale des journalistes : LES MEDIAS FORMES AU CONTEXTE DE CONFLIT

La Fédération internationale des journalistes en partenariat avec Union nationale des journalistes du Mali (UNAJOM) et la Maison de la presse, a initié  lundi, un séminaire sur le thème « Construire une culture de la sécurité et des droits de l'homme dans les médias au Mali ».

L'ouverture des travaux de la session à l'hôtel Radisson était présidée par Seydou Baba Traoré, représentant le ministre de la Communication. Elle s'est déroulée en présence de Adrien Collin, représentant de la FIJ et chargé du projet, de Sadidou Marong, représentant de la FIJ en Afrique et de Ibrahim Famakan Coulibaly, le président de l'Unajom.

Durant trois jours, des journalistes de presse écrite, de radio et de télé exploreront des modules relatifs à la planification de mission, à l'introduction médicale, à la sensibilisation aux armes légères et lourdes, à la sécurité et transport, à la blessure par balle et à la prise en otage et arrestation.

Sadidou Marong, le représentant de la FIJ en Afrique, a témoigné qu'à travers le continent plus de mille journalistes ont déjà reçu une série de formations dans des pays en situation de conflit. Ibrahim Famakan Coulibaly, le président de l'Unajom, a rappelé que notre pays a été sauvé par la France et ses alliés. Il a indiqué que cette solidarité apportée par les autres, les Maliens la vivent dans leur âme. Il a promis aux partenaires que les participants suivront assidûment la formation.

Adrien Collin, représentant de la FIJ et chargé du projet, a révélé que l'an dernier 151 journalistes ont été tués à cause de leur travail. Depuis que les événements ont commencé au Mali, aucun mort parmi les journalistes n'a été signalé mais des journalistes maliens ont fait l'objet d'enlèvements, d'agressions  et autres.

Seydou Baba Traoré a réitéré l'engagement du département de la communication à appuyer la profession. Il a salué une session de formation qui se tient à quelques de la journée mondiale de la liberté de presse. Selon l'Unesco, plus de 650 journalistes ont trouvé la mort pour avoir effectuer leur métier, a confirmé le représentant du ministère de la Communication en invitant les participants à suivre avec intérêt cette formation.

Abdourhamane TOURE

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

journalistes

AFP

Guinée équatoriale: deux journalistes brièvement interpellés

Guinée équatoriale: deux journalistes brièvement interpellés

AFP

Maroc: nouveau report du procès de sept journalistes

Maroc: nouveau report du procès de sept journalistes

AFP

Les journalistes du Maghreb "sous haute tension", selon RSF

Les journalistes du Maghreb "sous haute tension", selon RSF

médias

AFP

Gabon: enquête judiciaire après l'assaut de plusieurs médias

Gabon: enquête judiciaire après l'assaut de plusieurs médias

AFP

Gabon: un journal d'opposition interdit de parution, deux médias pris pour cible

Gabon: un journal d'opposition interdit de parution, deux médias pris pour cible

AFP

Trois grands médias s'allient pour lancer InfoMigrants, site d'info pour les migrants

Trois grands médias s'allient pour lancer InfoMigrants, site d'info pour les migrants

formes

group promo consulting

40 bouchers formés aux techniques de découpe et d’hygiène de la viande au Sénégal

40 bouchers formés aux techniques de découpe et d’hygiène de la viande au Sénégal

Nabil

Universités d'Eté du Cameroun : 34 acteurs formés sur la gouvernance des industries extractives

Universités d'Eté du Cameroun : 34 acteurs formés sur la gouvernance des industries extractives

Nabil

Sécurité routière au Burkina : 45 moniteurs d'auto-école formés et prêts à servir

Sécurité routière au Burkina : 45 moniteurs d'auto-école formés et prêts à servir