mis à jour le

L’explosion qui a visé le premier ministre est un signe de banqueroute des groupes armés en Syrie

attentat ciblant premier ministre syrie

Une explosion a frappé lundi un district de la capitale syrienne de Damas, causant un nombre indéterminé de victimes, ont rapporté les médias d’Etat, alors que d’autres reportages indiquent que le Premier ministre syrien était la cible de l’attaque.

Les médias d’Etat ont rapporté précédemment que l’explosion s’est produite à proximité du parc d’Ibn Rushed dans le quartier d’al-Mazzeh, dans l’ouest de la capitale.

En même temps, d’autres reportages indiquent que l’explosion a ciblé un convoi du Premier ministre syrien Waël al-Halqi, mais n’a pas réussi à le blesser. Selon les reportages, l’explosion a tué un des gardes du corps de M. al-Halqi et en a blessé trois autres.

Le Premier ministre syrien Waël al-Halqi a condamné ,quelque temps après ,  l’explosion qui a ciblé son convoi plus tôt dans la journée, appelant l’attaque un signe de « banqueroute » des rebelles.

Le Premier ministre en est sorti indemne, mais huit personnes ont été tuées et beaucoup d’autres blessées dans l’explosion. Un des gardes du corps du Premier ministre aurait été tué dans l’attaque.

Le Premier ministre a indiqué plus tard que l’explosion est un signe de banqueroute des groupes armés en Syrie et de leur bailleurs suite aux victoires de l’armée syrienne.

De telles explosions résultent de la détermination du peuple syrien à mettre en oeuvre l’initiative politique du président Bachar al-Assad pour résoudre la crise syrienne, a-t-il expliqué.

La tentative d’assassinat survenue lundi est la dernière en date d’une série de complots visant les hauts responsables et officiers militaires syriens.

En décembre dernier, les rebelles ont organisé une explosion à proximité du ministère de l’Intérieur à Damas contre le ministre Mohammed al-Shaar. Le ministre de l’Intérieur a survécu à l’attaque mais a subi des blessures graves.

Une attaque meurtrière survenue en juillet dernier, qui a tué quatre officiels syriens, est considérée comme le coup le plus dur contre le régime Assad. Parmi les victimes figurent le ministre de la Défense, le général Daoud Rajha, le vice-ministre de la Défense Assef Chawkat, qui était le beau-frère du président Assad, ainsi qu’un conseiller à la sécurité de M. Assad, le général Hassan Turkmani.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

ministre

AFP

Congo: démission du gouvernement du Premier ministre Clément Mouamba

Congo: démission du gouvernement du Premier ministre Clément Mouamba

AFP

Algérie: gouvernement remanié après le limogeage du Premier ministre

Algérie: gouvernement remanié après le limogeage du Premier ministre

AFP

Algérie: le Premier ministre limogé au bout de 3 mois, sur fond de luttes de clans

Algérie: le Premier ministre limogé au bout de 3 mois, sur fond de luttes de clans

armes

AFP

Kenya: la maison du vice-président attaquée par des hommes armés

Kenya: la maison du vice-président attaquée par des hommes armés

AFP

Centrafrique: accord entre le gouvernement et les groupes armés

Centrafrique: accord entre le gouvernement et les groupes armés

AFP

Nigeria: vingt agriculteurs tués par des éleveurs armés

Nigeria: vingt agriculteurs tués par des éleveurs armés

Syrie

AFP

Moins de journalistes tués en 2016 mais un lourd bilan en Syrie

Moins de journalistes tués en 2016 mais un lourd bilan en Syrie

AFP

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

AFP

Jihadistes: leur nombre a doublé en Libye, mais décline en Syrie et en Irak

Jihadistes: leur nombre a doublé en Libye, mais décline en Syrie et en Irak