mis à jour le

Vision Express sur… : L'Afrique pourrait-elle payer le prix du « mariage pour tous » ?

C'est fait. La loi a finalement été votée. Le mariage est ainsi autorisé pour tous en France. « Mariage pour tous », autrement dit, le mariage entre femme - femme, entre homme - homme et enfin entre homme et femme. Le dernier type de mariage cité est bien entendu celui qui était jusque-là connu et admis. Y en avait-il d'ailleurs un autre ? En tout cas pas encore dans nos contrées africaines.

Mais, maintenant il faut craindre qu'un autre arrive. Il faut le craindre depuis ce mardi 23 avril 2013, date à laquelle le projet de loi Taubira, qui ouvre le mariage et l'adoption aux couples de même sexe, a été définitivement adopté par l'Assemblée nationale. Avec 331 voix pour, 225 contre et 10 abstentions, les représentants du peuple français à l'hémicycle autorisent le mariage aux personnes du même sexe si, toutefois, le texte de loi n'est pas censuré par le Conseil constitutionnel devant lequel les opposants à la loi ont demandé un recours. Ainsi, à partir de la mi-juin, les mariages entre les personnes du même sexe pourront être officialisés, avec en sus la possibilité pour eux d'adopter des enfants.

Abominable, pourra-t-on dire dans bien de contrées en Afrique ! La question qui se pose est de savoir si notre chère Afrique ne va pas payer le prix de cette loi. Nos pays africains resteront-ils « motus et bouche cousu » sur le trafic des enfants africains pour satisfaire des couples homosexuels en mal d'adoption ?

Une autre forme de traite humaine qui, si l'on n'y prend garde, pourrait s'institutionnaliser. Le débat mérite donc d'être réellement et sérieusement posé. Parce qu'à l'analyse, ce sont des enfants africains qui seront dans le collimateur des couples « gays » et « lesbiens » lorsque l'envie leur viendra d'adopter. Or, on connaît aujourd'hui la politique des pays occidentaux dans leur soi-disant protection des droits de l'Homme. Il n'est donc pas impossible que, dans les jours à venir, ces pays de l'Occident nous imposent d'autoriser l'homosexualité et le mariage pour tous, condition sine qua non pour l'obtention d'une aide pour le développement. Exactement comme ils l'ont fait pour nous « imposer » la démocratie. Une sorte de chantage économique et même politique. N'importe quoi ! Il faut pourtant le craindre. L'exemple du Ghana est patent en ce sens que la Grande-Bretagne avait entre temps menacé de réduire l'aide au développement si toute fois le pays ne donnait pas une certaine liberté aux homosexuels. La réponse du gouvernement ghanéen fut sans ambages. « Le Ghana refuse toute aide de la Grande-Bretagne qui serait conditionnée par le mariage « gay ». Et depuis, Londres a mis un terme à ses menaces. En Côte d'Ivoire voisin, on pourra aussi craindre, selon certains analystes, l'autorisation du « mariage pour tous » avec la récente modification du code de la famille.

La loi sur le mariage pour tous en France, qui selon certains avis français est uniquement une loi pour faire plaisir aux lobbies sexuels pourtant minoritaires, pourrait sans doute envahir l'Afrique. Notre chère Afrique !

Bassératou KINDO

L'Express du Faso

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

prix

AFP

Unesco: un prix pour le maire de Lampedusa pour son aide aux migrants

Unesco: un prix pour le maire de Lampedusa pour son aide aux migrants

AFP

Togo: la hausse des prix

Togo: la hausse des prix

AFP

Grand prix du jury pour l'unique film africain de la Berlinale

Grand prix du jury pour l'unique film africain de la Berlinale

mariage

AFP

Zimbabwe: un mariage politique de raison pour battre Mugabe

Zimbabwe: un mariage politique de raison pour battre Mugabe

AFP

Mariage ou ballon rond: des Algériennes face

Mariage ou ballon rond: des Algériennes face

AFP

Athlétisme: mariage de la championne olympique Caster Semenya avec sa compagne

Athlétisme: mariage de la championne olympique Caster Semenya avec sa compagne