mis à jour le

Beji Caïd Essebssi le félin de la ruse

Par Ali Aoun Allah Abbassi

Al 7arbou khid3a ( La guerre est ruse ) , le Prophète Muhammad.
Cette leçon du Prophète revient à la bataille du fossé ( Ghazouat al Khandak ). Médine allait être attaquée par Quraïch. Le messager de Dieu était en sous nombre par rapport à ses assaillants, sous équipé en armement, mais décidé à gagner. Très peu le suivirent dans cette bataille.

Il a eu l'idée de gagner par la ruse et l'usure. Il creusa, alors, un long fossé qui bouchait les trois entrées principales vers Médine, la quatrième était protégée par les hauteurs et les archers.

Les troupes de Qureich attaquent le Prophète à Medine , mais ne peuvent pas passer, quelques affrontements d'homme à homme, et éparses ont lieu, et les partisans du Prophète, motivés, gagnent ces escarmouches. Il n'y a pas eu de vraie bataille, un vrai affrontement entre les deux camps.

Les Quraychites , lassés, abandonnent le siège et se replient. Muhammad gagne à l'usure, et grâce à .......à la ruse du fossé.

Beji Caid Essebsi ( BCE ) est aussi assiégé. ATTENTION !!! Je ne compare nullement ce BCE, à Muhammad, mais je me pose quelques questions, qui méritent réponse en état de siège.......

Les deux handicaps de BCE

1/ D' une manière ou d'une autre cette loi d'immunisation de la révolution passera, ou du moins a de forte chance d'être votée, du coup BCE, n'a plus le droit de présenter sa candidature à la présidence, mais.....puisqu'il le sait ! Pourquoi annonce-t-il sa candidature ???????

2/ A quatre vingt six ans, BCE, a, et de loin, dépassé l'âge limite de candidature à la présidence, alors, encore une fois la même question se pose : Pourquoi annonce-t-il sa candidature ???????

BCE, sait très bien qu'il a peu de chance, de dépasser les deux handicaps, alors que gagne-t-il dans cette annonce ?

Les gains de BCE

1/ D'un coup ! la loi d'immunisation de la révolution devient taillée contre BCE, et le Tunisien simpliste dans son analyse, va l'appuyer, ce qui va galvaniser les ex-RCD de base, autour de son parti, les motiver, et aussi, ramener un bon nombre d'électeurs potentiels, et ce ne sera pas négligeable.Se faire victime pour passer aux élections est une vieille tactique.

2/ Bénéficiant d'un portefeuille d'appuis étrangers, cette candidature va aussi accentuer la pression des puissances occidentales, sur la Troika et spécialement Ennadha, afin de lâcher du leste en ce qui concerne l'Islamisation du pouvoir et ces lois d'exclusions qui marginalisent une bonne frange de la population Tunisienne.

3/ BCE se poste aussi comme le seul rival de poids contre la Troika et le front de gauche, tout azimut, et en ce sens il fructifie très bien le capital de la transition vers les élections, qu'il a très bien réussi, il faut l'admettre, et dans le silence des rusés, il fait savoir à son PROPRE parti, et aux Partis qui vont s'y rallier que c'est lui et lui SEUL choisira le candidat de NIDA TOUNES, s'il ne dépasse pas ses handicaps juridiques.

4/ On commence aussi, à parler, de dissensions au sein de NIDA TOUNES, quant à la succession à la tête de ce parti, ce qui est, politiquement, un signe d'effritement, pas du tout favorable aux élections. Cette annonce, fait taire les voix internes, colmate les brèches, et fait savoir qu'il n'y a qu'un seul Boss : BCE......

5/ Cette annonce va aussi, ramener, le flux financier, des hommes d'affaires qui subissent un harcèlement par la Troïka, ou ceux qui ont bénéficié des largesses de l'ancien régime : et voilà les caisses bien renflouées.

6/ Cette annonce, va, peut-être aussi débusquer certains candidats qui se terrent et qui gardent encore le silence. Certains d'entre eux vont annoncer leurs candidatures, et un ennemi affiché, vaut mieux qu'un rival à l'embuscade...

BCE, démontre encore une fois qu'il est un félin de la politique, que l'expérience vaut son pesant d'or, et que son expertise va encore déranger la scène politique en Tunisie, et qu'au moins jusqu'aux prochaines élections, il sera une borne incontournable.

Entre-temps, quand on pose la question à Nida Tounes : avez-vous mis au point : un Plan De Développement Structurel ? C'est la même réponse qui revient toujours : En cours d'élaboration !

Ceci est valable pour TOUS les partis : D'aucun n'a développé un plan de développement structurel (ce qui est un travail gigantesque ! A qui peut saisir le sens et la complexité de la tâche !)

Conclusion ? Nous avons une multitude de visages politiques mais AUCUN plan de développement digne de ce nom....

Par Ali Aoun Allah Abbassi publié aussi sur tunisienetwork le 29 avril 2013

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

félin

Insolite

Botswana: le président blessé au visage par un guépard

Botswana: le président blessé au visage par un guépard