mis à jour le

Le henné : Tradition ou religion ?

Profondément ancré dans les us et les coutumes, le henné tient une place de choix dans la vie quotidienne des femmes maliennes. C'est  une plante dont la poudre fait partie intégrante des parures de notre société surtout sur le plan traditionnel. Cette plante  se caractérise par des feuilles d'un vert  intense. On utilise ses feuilles pour les vertus colorantes, cosmétiques et thérapeutiques ; ses fleurs pour leur parfum suave ; ses racines pour les propriétés médicinales.

L’utilisation du henné est préconisée par l’Islam compte tenu de ses qualités thérapeutiques (protectrices et nourricières) pour la peau, les ongles et les cheveux.

Du fait de ses effets bénéfiques attestés et préconisés par la religion, le henné entrera dans la cérémonie de mariage comme porte bonheur pour le couple, pour porter chance à la future mère ou pour protéger le couple contre le mauvais ½il, la sorcellerie et  les cérémonies au henné sont  synonymes de joie et de bonheur, qui  ont   lieu à des moments heureux de la vie (grossesse, circoncision, mariage) et jamais lors d’événements douloureux.

En terre d’Islam, Le henné a un sens symbolique ou mystique positif et non un sens religieux.

Au départ destiné uniquement aux femmes musulmanes, cet art se propage désormais à travers le monde et il devient accessible à tous. Il est utilisé à des fins multiples : cosmétique et esthétique. Il embellit, nettoie et purifie la peau. Il peut aussi être appliqué sur les cheveux pour les teindre, les pieds et les mains. Il fait partie, dans certains pays, de l’arsenal de la séduction féminine, sous forme de signes mystérieux sur les mains ou dans la coloration des cheveux.

Traditionnellement, les femmes  se tatouaient au henné essentiellement au niveau des mains et des pieds. Néanmoins, d’autres parties du corps peuvent être tatouées afin d’appeler le mari aux jeux érotiques parce que,  l’odeur du henné naturel aurait des pouvoirs aphrodisiaques.

Aujourd'hui, le tatouage temporaire au henné se lance à la conquête des pays occidentaux où il est devenu un véritable phénomène de mode.

La pratique du tatouage au henné est utilisée à des fins esthétiques et  il est maintenant plus utilisé que le henné traditionnel,  Mais le choix des motifs n’en reste pas moins aussi varié : animaux, fantaisie, symboles.

 

                                                                                                Rokya Berthé

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

tradition

AFP

Le mouton de l'Aïd, tradition hors de prix pour de nombreux Libyens

Le mouton de l'Aïd, tradition hors de prix pour de nombreux Libyens

AFP

Centrafrique: les trompes des Broto, une tradition musicale menacée

Centrafrique: les trompes des Broto, une tradition musicale menacée

AFP

Le gavage des enfants, tradition

Le gavage des enfants, tradition

religion

AFP

Entre religion et politique, l'imam Mahmoud Dicko au centre de l'échiquier malien

Entre religion et politique, l'imam Mahmoud Dicko au centre de l'échiquier malien

AFP

En Somalie, des femmes bravent tradition et religion sur le terrain de foot

En Somalie, des femmes bravent tradition et religion sur le terrain de foot

AFP

Le Soudan dit respecter les libertés de religion et de presse

Le Soudan dit respecter les libertés de religion et de presse