mis à jour le

Salon national de Créativité : la fête au village…des artistes

Depuis cinq jours, à  l'Esplanade de Riadh El Feth d'Alger règne une certaine fébrilité. Un-je -ne- sais-quoi de festif dans l'air. C'est devenu un grand « village des artistes » Un village dédié à la création. Et justement, à la faveur  du 1er Salon national de Créativité se déroulant du 25 au 29 avril. Une belle et louable initiative lancée par l'Office national des droits d'auteurs (ONDA) tombant à point nommé avec la célébration de la journée mondiale de la propriété intellectuelle( le 26 avril)  et aussi  avec celle du 40e anniversaire de l'ONDA. Ce village des artistes où l'on peut croiser un chanteur, éditeur (musique), producteur au centimètre carré. Ici, au stand Izem, la diva du chant saharien Hasna Becharia sirotant un café et s'insurgeant contre le piratage( elle a été victime d'un éditeur oranais), là, Souad Asla nous dévoile son tout premier album, là-bas, l' « entertainer » Hakim Salhi, enregistre en direct live avec le public sa nouvelle chanson Matkhalouhache au stand du studio Olympia Artissimo, à côté, Cheikh Sidi Bémol saluant l'éditeur de Izem ou encore plus loin, des jeunes rappeurs s'opposant dans un battle. Bref, une cour des miracles fédérant les saltimbanques, des rencontres interactives entres anciens et jeunes auteurs, des chanteurs, des compositeurs, des breakdancers, des taggeurs, des maisons de disques, des associations, des troupes de Sud algérien. Vulgarisation et pédagogie contre le piratage Et puis, en marge de ce salon, un festival faisant la promotion des jeunes talents et autre scène musicale actuelle, chaque soi à la salle Ibn Zeydoun tels que Amel Zen, Kawtar, Linda Blues, Myriam Mehidi, Yousra Chatila, Sido La Dose, les groupe Jaristes, Wlad Bambara, El Dey, Freekline avec comme têtes d'affiche le grand chanteur marocain Abdelwahab Doukali, Takfarinas, Bilal, Hakim Salhi ou encore Mohamed Lamine. « Ce salon, c'est une approche de sensibilisation. Une culture qui condamne le piratage. Je voudrais que le lycéen ait honte d'acheter un CD piraté. Je combats l'acte lui-même qui est illicite. Il s'agir de sensibiliser les écoliers, les lycéens, les collégiens et les étudiants. Nous organisons des journées portes ouvertes sur l'ONDA dans les universités, les grandes écoles comme l'ISMA, l'ESPA ou encore l'Institut de musique d'Alger ! Notre stratégie, c'est d'ouvrir l'ONDA à tout le monde. Humaniser l'ONDA ! Il y a six mois, nous avons signé une convention avec la DGSN (Direction nationale de la sûreté nationale) dans le cadre de la lutte contre le piratage et  la Gendarmerie Nationale. Nous souhaitons que les Douanes et le la Justice ( le ministère) oeuvrent avec nous contre ce fléau. Je lance un appel à la Justice (le ministère) pour travailler ensemble, la main dans la main contre le piratage et pour le respect et la protection des droits d'auteurs... », soulignera M. Bencheikh , El Hocine Sami, directeur général de l'Office national des droits d'auteurs (ONDA)            

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

national

AFP

Niger: deuil national après un nouveau massacre dans l'ouest

Niger: deuil national après un nouveau massacre dans l'ouest

AFP

Tchad: l'opposant Saleh Kebzabo nommé au comité du dialogue national

Tchad: l'opposant Saleh Kebzabo nommé au comité du dialogue national

AFP

Le poisson yéménite, plat national d'un Djibouti multiculturel

Le poisson yéménite, plat national d'un Djibouti multiculturel

fête

AFP

"Paix sur l'Ethiopie":

"Paix sur l'Ethiopie":

AFP

Côte d'Ivoire: dans le village de Gbagbo, la fête a déj

Côte d'Ivoire: dans le village de Gbagbo, la fête a déj

AFP

En Ethiopie, ambiance martiale pour la fête de l'épiphanie orthodoxe

En Ethiopie, ambiance martiale pour la fête de l'épiphanie orthodoxe

artistes

AFP

Au Nigeria, artistes et entrepreneurs prennent le virage du crypto-art

Au Nigeria, artistes et entrepreneurs prennent le virage du crypto-art

AFP

Grâce

Grâce

AFP

Deux biennales en RDC: des artistes congolais en quête d'un marché intérieur

Deux biennales en RDC: des artistes congolais en quête d'un marché intérieur