mis à jour le

Kyenge Kashetu, la nouvelle ministre de l'Intégration en Italie, mars 2013, photo extraite de sa page Facebook
Kyenge Kashetu, la nouvelle ministre de l'Intégration en Italie, mars 2013, photo extraite de sa page Facebook

Kyenge Kashetu, la première ministre africaine de l'Italie

Elle est le visage de la diversité du nouveau gouvernement italien.

Cécile Kyenge Kashetu, d’origine congolaise, est âgée de 49 ans. Elle née dans la région du Katanga, dans le sud-est de la République démocratique du Congo.

Avant sa nomination dans l’équipe du nouveau président du Conseil, Enrico Letta, elle siégeait au Parlement où elle était déjà la première députée noire.

Comme ministre, elle s’occupera notamment des questions d’intégration. Une nomination qui apparaît comme la suite logique de l’engagement de cette femme arrivée en Italie, il y a trente ans. Un engagement en politique qui, explique Afrik Press, est né d’une grande frustration et d’un fort sentiment d’injustice.

En effet, lorsque Cécile Kyenge Kashetu obtient son diplôme d’ophtalmologie, elle se rend compte qu’elle ne peut exercer dans son pays d’accueil, la profession n’étant ouverte qu’aux Italiens. La jeune femme est pourtant mariée à un Italien et mère d’enfants italiens, mais la nationalité s’obtient par le sang. Ainsi s’engage-t-elle en politique jusqu’à son élection comme députée.

L’un de ses tout prochains chantiers sera manifestement de faire remplacer le droit du sang par le droit du sol. Lors de sa prestation de serment, le 28 avril, rappelle le journal congolais Le Potentiel, elle a déclaré : «Je rencontrerai probablement des résistances, nous devrons beaucoup travailler pour y arriver.»

L'une des premières difficultés qu'elle devra affronter sera certainement les a priori de certains Italiens. Déjà, lors de la cérémonie de prestation de serment, le 28 avril, à Rome, on entend un secrétaire demander (en Italien dans la vidéo qui va suivre) comment se prononce le nom de la nouvelle ministre. Une belle petite gaffe recueillie par les caméras et les micros de la télévision.

On entend ainsi répéter «Kyènj, Kyènj... ceci, se prononce Kyènj, n'est-ce pas?»... De l'art de faire une gaffe en voulant éviter de faire une gaffe.

Lu sur Press Afrik, Le Potentiel

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Le site de la commission électorale piraté au Ghana avant l'annonce des résultats  Les girafes, ces «gentils géants» menacés d'extinction  L'Angola nomme sa nouvelle autoroute Fidel-Castro, mauvaise idée 

Cécile Kyenge Kashetu

Cécile Kyenge

L'Italie est-elle raciste?

L'Italie est-elle raciste?

ras-le-bol

Attaques racistes en Italie: la colère noire de la ministre Cécile Kyenge

Attaques racistes en Italie: la colère noire de la ministre Cécile Kyenge

Indignation

La ministre noire italienne traitée d'orang-outan

La ministre noire italienne traitée d'orang-outan

Parti démocrate

Vu du Cameroun

Le destin de présidente de Michelle Obama

Le destin de présidente de Michelle Obama

Vu d'Oran

Obama qu'as tu fait du rêve américain?

Obama qu'as tu fait du rêve américain?

Enrico Letta

Ambroise DAGNON

JO d’été 2024: l’Italie veut accueillir l’événement

JO d’été 2024: l’Italie veut accueillir l’événement

Intégration

L'Italie est-elle un pays raciste?

L'Italie est-elle un pays raciste?

Scandale

Kyenge Kashetu, la ministre noire italienne, déjà victime d’insultes racistes

Kyenge Kashetu, la ministre noire italienne, déjà victime d’insultes racistes