mis à jour le

Agrandissement du paysage politique malien : Udi-Mali porté sur les fonts baptismaux

Le samedi 27 avril 2013, la Maison des jeunes a servi de cadre pour le lancement d'un nouveau parti politique. Il s'agit de l'Union des démocrates indépendants du Mali (Udi-Mali).
Composée majoritairement des jeunes, l'Union des démocrates indépendants du Mali s'interroge si le coup d'Etat du 22 mars 2012 n'est pas la conséquence de défaillances des acteurs qui ont animé la scène politique ces dernières années. Pour trouver une réponse à cette question, le président de l'Udi-Mali, Ousmane Koné, entend ne plus laisser le champ libre aux anciens acteurs politiques. C'est dans cette logique que cette formation politique a été créée. Il ajoutera que son parti respectera non seulement  les principes démocratiques, l'unité, l'intégrité et la  laïcité du pays. Mais aussi construira un Mali de paix en y instaurant une cohésion sociale érigée sur la solidarité entre les hommes et les zones géographiques du Mali.
A en croire le président Ousmane Koné, la gestion des affaires publiques se caractérise ces vingt dernières années par les politiques par la corruption, l'injustice et les malversations financières, avec son corolaire de paupérisation généralisée de nos populations. Cette situation a creusé un grand fossé entre les politiques et les citoyens. Pour lui, au moment où ces politiciens tentent d'enjamber, par de la gymnastique, le fossé les séparant de l'électorat, les nouvelles formations politiques doivent saisir cette occasion pour leur barrer la route. Afin de construire un Mali qui répond aux aspirations du peuple. «Le développement ne se décrète pas. Il procède de l'emploi conjugué du génie créateur, de l'expertise technique, du courage et de l'abnégation de tous les enfants du pays», a déclaré le président de l'Udi-Mali. Pour lui, la situation du Mali exige la culture de la bonne gouvernance et un engagement constant et durable des populations.
Oumar KONATE

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

politique

Opinion

Les citoyens africains ont davantage confiance en leurs leaders religieux qu'en la justice

Les citoyens africains ont davantage confiance en leurs leaders religieux qu'en la justice

AFP

Gabon: le dialogue politique voulu par Bongo se précise, sans Ping

Gabon: le dialogue politique voulu par Bongo se précise, sans Ping

AFP

Afrique du Sud: un budget très politique devant le Parlement

Afrique du Sud: un budget très politique devant le Parlement