mis à jour le

Atelier de haut niveau sur le processus électoral : La classe politique et la société civile lèvent les doutes

Du 25 au 26 avril dernier, l'hôtel Salam a abrité une rencontre de haut niveau entre les acteurs nationaux  sur les élections de sortie de crise de juillet 2013. Cette rencontre était organisée par le NDI  et l'IFES, avec l'appui financier de l'ambassade des Etats-Unis.

Mary Beth Leonard, Ambassadeur des USA au Mali

L'ouverture de cet atelier était présidée par le ministre de l'Administration territoriale, de la décentralisation et de l'aménagement du territoire, le Colonel Moussa Sinko Coulibaly, en présence de l'ambassadeur des Etats-Unis, Marie Beth Leonard et des représentants des deux structures organisatrices. Ont également pris part à cette rencontre les représentants de la classe politique, la société civile et les structures chargées de l'organisation et de la supervision des élections (l'administration électorale, la Délégation générale aux élections et la CENI). Cette rencontre fut un espace de discussions franches, d'échanges sur la possibilité de tenir les élections aux dates prévues. Au cours de ces échanges, les sceptiques ont été rassurés. Et à la fin des travaux, les participants ont fait des recommandations fortes. Il s'agit, entre autres, de tenir les élections aux dates annoncées et de commencer la distribution des cartes NINA.

Auparavant, à l'ouverture des travaux de cette rencontre, le ministre Moussa Sinko avait levé toutes les équivoques concernant la tenue des élections: «nous sommes condamnés à réussir les prochaines élections, les partenaires s'activent pour cela et nous n'avons pas d'autres choix. Les élections constituent une condition indispensable pour sortir de la crise». Cependant, le ministre voit un certain nombre de défis à relever. Il s'agit de voir comment réussir ces élections dans un contexte d'insécurité et de réconciliation nationale. C'est pourquoi, il a donné l'engagement que toutes les recommandations issues de cette rencontre seront prises en compte dans le cadre de l'organisation des élections. Ce qui veut dire que l'horizon se dégage pour la tenue des élections en juillet au regard de ces deux fortes recommandations.

Dans la même logique, l'ambassadeur des Etats-Unis a soutenu que les participants à la rencontre constituent l'espoir pour le bon déroulement des élections pour sortir le Mali de la période de transition. Elle a rappelé les difficultés liées au processus électoral: «le contexte d'insécurité dans les régions du nord, l'organisation du vote des Maliens déplacés à l'intérieur du pays ou refugiés dans les pays voisins, l'introduction de la biométrie et les questions de l'inscription des électeurs, et l'interruption de l'administration dans les municipalités d'une partie du territoire». Malgré ces défis, elle a la conviction que les parties intéressées et les représentants des secteurs clés de la démocratie au Mali peuvent atteindre l'organisation des élections libres et transparentes et inclusives en juillet 2013.

Elle a formulé le v½u que ces élections jouissent de la confiance de tous les Maliens, des partis politiques et de la société civile et qu'elles se passent dans un climat apaisé, avec une participation massive des Maliens. Elle a également rappelé l'engagement du monde entier à accompagner le Mali. Déjà, les Etats-Unis sont en train de soutenir  le Gouvernement malien avec un appui technique et financier de l'ordre de 6 millions de dollars. «Cet appui sera consacré à une assistance technique aux organes en charge de l'organisation des élections, des campagnes d'éducation civique et enfin des actions de réconciliation nationale», a-t-elle conclu.

Youssouf Diallo

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

atelier

Nabil

Propriété intellectuelle : Les futures gendarmes en atelier de formation et de sensibilisation

Propriété intellectuelle : Les futures gendarmes en atelier de formation et de sensibilisation

[email protected] (Author Name)

Cinéma : Le 26e atelier de Sud Ecriture du 11 au 18 septembre

Cinéma : Le 26e atelier de Sud Ecriture du 11 au 18 septembre

La Rédaction

Atelier sur la protection du patrimoine culturel : AFIN QUE L’IMPLICATION SE RENFORCE

Atelier sur la protection du patrimoine culturel : AFIN QUE L’IMPLICATION SE RENFORCE

politique

AFP

Nigeria: 500 jeunes manifestent pour abaisser les limites d'âge en politique

Nigeria: 500 jeunes manifestent pour abaisser les limites d'âge en politique

AFP

Kenya: dans la vallée du Rift, la politique nourrit la violence

Kenya: dans la vallée du Rift, la politique nourrit la violence

AFP

Le président de l'UA s'inquiète de la politique américaine sur les opérations en Afrique

Le président de l'UA s'inquiète de la politique américaine sur les opérations en Afrique

société

AFP

Elections kényanes: le gouvernement cible 2 organisations de la société civile

Elections kényanes: le gouvernement cible 2 organisations de la société civile

AFP

RDC: Kabila veut "renforcer son pouvoir", selon la société civile

RDC: Kabila veut "renforcer son pouvoir", selon la société civile

AFP

Une société du Liberia serait derrière la cyberattaque en Allemagne

Une société du Liberia serait derrière la cyberattaque en Allemagne