mis à jour le

( Vidéo) Au Sénégal, on présente le journal télévisé en rappant

Au Sénégal, une nouvelle forme de journal télévisé a fait son apparition sur Youtube. Avec le "JT rappé", l'actualité est passée à la moulinette par deux rappeurs à la plume bien trempée.

« Maître Wade est indigné. Il crie au scandale. Son fils ancien ministre (...) n'est pas un vandale. Il n'a pas à justifier combien il achète ses sandales ». Face caméra, avec un flow soutenu, le présentateur Xuman aborde l'affaire Karim Wade. Puis, toujours en rappant, il enchaîne sur les autres titres de l'actualité, passant du chômage au Sénégal à la crise malienne et en sautant d'une rime à l'autre.

Xuman est l'une des deux figures du « JT rappé », une forme inédite de journal télévisé, qui, comme son nom l'indique, est exclusivement présenté sur de la musique rap. Apparue pour la première fois sur Youtube le 11 avril dernier, cette courte émission humoristique imaginée par de jeunes Sénégalais détonne par son format et son originalité.

D'après le texte de présentation du projet, « l'ambition du journal, au delà de faire rire par son impertinence, est d'intéresser les jeunes à l'actualité en leur proposant un traitement de l'information plus proche de celui du sénégalais lambda ».

Le journal, dont la réalisation réussie ressemble à n'importe quel JT classique, dure le temps d'une chanson, soit quelques minutes. D'abord présenté en français par Xuman, le « JT rappé » est ensuite proposé en wolof par Keyti. L'actualité hebdomadaire sénégalaise et internationale y est passée en revue avec dérision. Le second numéro, dont le making-off a été diffusé il y a quelques jours, doit sortir « très bientôt ». Affaire à suivre...

Avec Jeuneafrique.com



Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

journal

AFP

Gabon: interpellations au siège d'un journal d'opposition

Gabon: interpellations au siège d'un journal d'opposition

fellabouredji

Le journal algérien El Watan interdit d’organiser des débats

Le journal algérien El Watan interdit d’organiser des débats

fellabouredji

Le journal algérien El Watan interdit d’organiser des débats

Le journal algérien El Watan interdit d’organiser des débats