mis à jour le

Nouvelle organisation dans 300 établissements de santé

Sur instruction du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, le projet 3COH relatif à la comptabilité informatisée des établissements hospitaliers, sera effectif à partir du 1er juin prochain. Ce nouveau système, initié depuis 2009 dans le cadre d'une convention signée entre le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et celui des Finances, sera donc opérationnel dans l'ensemble des établissements où il a été implanté. Un regroupement des directeurs des hôpitaux du centre du pays a eu lieu, hier, à l'INSP pour, justement, la mise en exploitation de ce système, «lequel constituera le principal outil de gestion de l'établissement, dans le sens où les résultats qu'il produit seront utilisés par tous les services», a souligné M. Belbahri, maître d'½uvre de ce projet. Et de préciser qu'il ne s'agit pas d'une application informatique mais d'un système qui traduit la vision de la gestion des hôpitaux basée sur la transparence, la rigueur, la responsabilité et le travail collaboratif. «Un système qui traduira un changement radical aux pratiques antérieures. Pour ce faire, cela nécessite l'adhésion de tous», a-t-il ajouté. Les centres hospitaliers sont-ils aujourd'hui prêts pour une application immédiate ? Selon M. Belbahri, c'est oui puisque des formations ont été initiées depuis le lancement de ce projet, il y a quatre ans, et 250 personnes ont bénéficié de formation au niveau national. «Il existe donc une expertise», a-t-il répondu. Une formation supervisée par des inspecteurs qui ont été associés à ce projet. «Un système qui pourra être efficace avec la modernisation de la gestion des ressources humaines et la modernisation du système d'information», a signalé le docteur El Hadj Lounis, inspecteur à la direction de la santé (DSP) de la wilaya de Tizi Ouzou. Le projet sera donc réceptionné et mis en application, a précisé M. Bouali, sous-directeur des réseaux informatiques au ministère de la Santé, qui signale qu'une structure permanente va être installée afin de prendre en main ce système pour assurer sa gestion et le contrôle. Du côté des directeurs d'établissement hospitalier, il s'agit d'un excellent outil de travail, mais qui risque de se heurter à des procédures administratives rigides car ils estiment que son application ne sera pas facile lorsqu'il s'agit d'EPA tels que les CHU, les EPH, etc. D'autres accueillent favorablement ce projet, qu'ils s'engagent à faire avancer. «Ce système implique directement le gestionnaire et lui permettra de travailler en temps réel et d'assurer une activité réelle», a dit Mme Zahi, directrice de l'EPH Zéralda. M. Belbahri estime que la nouvelle vision de gestion imposera de fait un changement des statuts de ces établissements.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

nouvelle

AFP

Au Zimbabwe, la nouvelle monnaie est accueillie avec scepticisme

Au Zimbabwe, la nouvelle monnaie est accueillie avec scepticisme

AFP

Le Zimbabwe lance sa nouvelle monnaie malgré les réticences

Le Zimbabwe lance sa nouvelle monnaie malgré les réticences

AFP

RDC: RSF juge "liberticide" la nouvelle réglementation sur les médias

RDC: RSF juge "liberticide" la nouvelle réglementation sur les médias

santé

AFP

Malawi: le président Mutharika balaie les rumeurs sur son état de santé

Malawi: le président Mutharika balaie les rumeurs sur son état de santé

Santé

Les enfants tanzaniens sont les plus en forme au monde

Les enfants tanzaniens sont les plus en forme au monde

AFP

La princesse Anne annule un voyage en Afrique pour raison de santé

La princesse Anne annule un voyage en Afrique pour raison de santé