mis à jour le

Lettre adressée au chef de l’Etat incriminant le ministre de la Santé Le patron des fous convoqué à la Dic, aujourd’hui

Pour avoir écrit au Président de la République, Ansoumana Dione, le Président des malades mentaux du Sénégal, a été convoqué par la Division des investigations criminelles, aujourd'hui. Dans sa missive, il dénonçait vigoureusement le mépris du ministre de la Santé vis-à-vis des malades mentaux.

Une première sous nos cieux. En lieu et place d'une audience au palais de la République, le Président des malades mentaux a eu droit à une convocation à la Division des investigations criminelles (Dic). Ansoumana Dione a certainement eu tort de dénoncer le mépris dont les malades mentaux font l'objet de la part du ministre de la Santé, Madame Eva Marie Coll Seck. Selon une source policière, le patron des malades mentaux fera face aujourd'hui aux policiers enquêteurs, pour s'expliquer sur le contenu de sa missive. En effet, dans la lettre adressée au chef de l'Etat, le Président de l'Association Sénégalaise pour le Suivi et l'Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) a, entre autres, manifesté leur déception, mécontentement et indignation par rapport à ce qu'ils appellent des violations flagrantes de la Constitution de la part du régime qui, à travers ces actes extrêmement graves, traduit son mépris et son manque de respect vis-à-vis des nombreux malades mentaux errant sur toute l'étendue du pays, dans des conditions tristes, inhumaines et inacceptables. Ce, après, les interdictions répétées par le Préfet de Dakar de leurs Sit-in, prévus les mercredis 10 et 17 avril 2013 au Ministère de la Santé et de l'Action Sociale. Ils ont exigé l'annulation de la nomination jugée illégale, illégitime et arbitraire par Madame le Ministre, d'un Directeur pour le Centre National d'Encadrement et de Traitement des malades mentaux construit à Kaolack, sous leur demande, sur un terrain de 4 ha qui leur a été octroyé par ladite Commune. Toujours dans sa lettre, on peut lire : «En réalité, le Ministre de la Santé et de l'Action Sociale, à travers cette nomination précipitée, a seulement l'ambition d'anéantir nos treize longues années de combats solitaires, pour en faire ensuite une récupération politique que le peuple sénégalais épris de justice, ne saurait jamais admettre. C'est pourquoi, au lendemain de cette forfaiture, nous vous avons saisi, à travers une correspondance, avec un dossier complet sur le centre, pour demander votre intervention, afin de nous rétablir dans nos droits, dans l'intérêt supérieur de toute la Nation. Toujours, dans cette même dynamique, nous venons, par la présente, solliciter à nouveau votre arbitrage dans ce conflit nous opposant au Professeur Awa Marie Coll Seck qui n'a pas suivi vos instructions données lors du Conseil des Ministres du Jeudi 11 octobre 2012, relatives à l'exploitation du Centre avec notre Association avant la fin de cette année 2013. Aujourd'hui, tout le monde a compris qu'elle veut, tout simplement, nous écarter, pour des raisons personnelles, de la résolution du phénomène de l'errance des malades mentaux à laquelle elle n'a jamais crue sous le régime du Président Abdoulaye Wade».
Sékou Dianko DIATTA
REWMI QUOTIDIEN

lettre

AFP

Lettre aux présidents burkinabè et français

Lettre aux présidents burkinabè et français

AFP

Maroc: polémique autour d'une lettre attribuée

Maroc: polémique autour d'une lettre attribuée

Actualités

Lettre d’Alger : La surexcitation

Lettre d’Alger : La surexcitation

chef

AFP

Zimbabwe: des milliers de personnes aux obsèques du chef de l'opposition

Zimbabwe: des milliers de personnes aux obsèques du chef de l'opposition

AFP

Le Zimbabwe rend hommage au chef de l'opposition, "doyen de la démocratie"

Le Zimbabwe rend hommage au chef de l'opposition, "doyen de la démocratie"

AFP

RDC: plainte pour "assassinat" contre le chef de la police de Kinshasa

RDC: plainte pour "assassinat" contre le chef de la police de Kinshasa

ministre

AFP

Ethiopie: quatre questions sur la démission du Premier ministre

Ethiopie: quatre questions sur la démission du Premier ministre

AFP

Ethiopie: démission surprise du Premier ministre Hailemariam

Ethiopie: démission surprise du Premier ministre Hailemariam

AFP

Tchad: le cinéaste Mahamat Saleh Haroun démis de ses fonctions de ministre de la Culture

Tchad: le cinéaste Mahamat Saleh Haroun démis de ses fonctions de ministre de la Culture