mis à jour le

FERMETRE DU BUREAU REGIONALE DE LA CRDI : Aucun impact sur la future collaboration avec le Sénégal, selon le directeur Bureau Afrique


Simon Carter, directeur régional Bureau Afrique sub saharienne du Centre pour la recherche pour le développement international CRDI du Canada, a révélé que ce partenaire financier pour la recherche au Sénégal va fermer son bureau dans notre capitale pour des raisons économiques et le transférer à Nairobi, au Kenya. Il a, cependant, tenu à rassurer que cela n'aura aucun impact sur la future collaboration avec notre pays.
Le directeur Régional du CRDI était en visite, ce weekend, au consortium pour la recherche économique et social (CRES), un des partenaires du Centre dans les politiques sociaux et économiques. Il a ainsi annoncé que le bureau CRDI Dakar allait être transféré à Nairobi au Kenya, pour des raisons strictement économiques. L'Institution canadienne est contrainte de réduire 10 % de son budget jusqu'en 2015. Cette option d'économie est une alternative à la réduction du financement de la recherche.
«Nous avons fermé ce bureau, pour ne pas affecter les programmes de recherche. Nous l'avons fait ici et dans d'autres pays. L'importance, c'est d'avoir une présence fréquente au Sénégal .Nous allons observer une absence physique, dans le sens que nous allons plus avoir des bureaux permanent à Dakar pour des raisons de crise économique», a-t-il dit, devant le Professeur Abdoulaye Diagne Directeur du CRES et ses collaborateurs.
Toutefois, selon lui, cela n'affectera nullement le partenariat avec notre pays. «Nous avons récupéré avec nous les spécialistes programmes qui étaient ici et à Nairobi et nous avons recruté les administrateurs bilingues. Pour la majorité des pays en Afrique de l'Ouest, l'impact n'est pas trop sensible, et au Sénégal, cela ne va pas affecter notre appui. Nous allons garder les mêmes appuis. Beaucoup de projets avaient été financés depuis Ottawa donc, cela va se faire dorénavant de Nairobi et nous avons espoir que cela n'affectera pas la future collaboration avec le Sénégal», a-t-il précisé.
Il a, en outre, expliqué qu'une enveloppe de 33 millions de dollars a été dégagée pour soutenir les programmes au Sénégal et dans la sous-région, soit environ 21 milliards de FCFA.
Mamadou DIOUF
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

collaboration

Football

Le FC Barcelone s'implique en Libye

Le FC Barcelone s'implique en Libye

Farahnaz Zahidi

Violence au Pakistan : la solution passe par la collaboration et non pas par le soufisme

Violence au Pakistan : la solution passe par la collaboration et non pas par le soufisme

Farahnaz Zahidi

Violence au Pakistan : la solution passe par la collaboration et non pas par le soufisme

Violence au Pakistan : la solution passe par la collaboration et non pas par le soufisme

Afrique

AFP

Afrique du Sud: la justice autorise un vote de défiance

Afrique du Sud: la justice autorise un vote de défiance

AFP

Afrique du Sud: l'"esprit" d'un chef rebelle indigène rapatrié 200 ans après sa mort

Afrique du Sud: l'"esprit" d'un chef rebelle indigène rapatrié 200 ans après sa mort

AFP

Afrique du Sud: enquête sur la corruption au sommet de l'Etat

Afrique du Sud: enquête sur la corruption au sommet de l'Etat