mis à jour le

Soldats tombés sur le front : LA RECONNAISSANCE ETERNELLE DE LA NATION

Le  président de la République par intérim a décoré les soldats décédés de la médaille de la Croix de la valeur militaire à titre posthume et annoncé l'aménagement d'un panthéon pour célébrer tous ceux qui payé de leur vie la défense de la patrie

Les militaires morts sur le champ de l'honneur méritent la reconnaissance éternelle de la Nation. Ceux qui ont perdu la vie  dans les opérations militaires au nord ont été décorés jeudi dernier au cours d'une imposante cérémonie qui s'est déroulée à la place d'armes du Génie militaire à Bamako. Pour l'occasion, l'endroit était  noir de monde. La cérémonie s'est déroulée suivant un rituel bien huilé. Elle a commencé à 16 heures 25 minutes lorsque le véhicule de commandement du président de la République par intérim, Dioncounda Traoré est arrivé sur la place d'armes.

Il sera accueilli à sa descente de voiture par le président du Comité militaire de suivi de la reforme des forces de défense et de sécurité, le capitaine Amadou Aya Sanogo, le ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, le général Tiéfing Konaté et le chef d'état-major général des armées, le général Dahirou Ibrahim Dembélé. Après exécution de l'hymne national par la fanfare, Dioncounda Traoré passera en revue un détachement  des forces armées et de sécurité avant de prendre place sous la tribune.

Pour le capitaine Amadou Aya Sanogo, la présence de Dioncounda Traoré aux côtés des hommes et femmes en uniforme n'est point une surprise. Elle démontre selon lui encore une fois son sens républicain, son profond engagement et sa détermination inconditionnelle à redonner au Mali des forces de défense professionnelles et républicaines à travers une formation de qualité, l'acquisition de matériels adéquats dans un cadre de vie décent, et cela depuis les premières heures de son investiture comme président de la République par intérim.

Le Comité militaire de suivi de la reforme des forces de défense et de sécurité, parallèlement à ses missions de relecture et propositions de textes, des recommandations et suggestions a souhaité accompagner l'acte de reconnaissance du chef de l'Etat en faisant donation de lots à usage d'habitation sis à Diago (cercle de Kati) à chacune des 208 familles de compagnons d'armes tombés sur le champ de l'honneur à Aguelhok, Tessalit, Kidal, Boureissa, Abeibara, Tinzawatène, Konna, Douentza, Gao, Tombouctou et Ménaka. Le ministère de la Défense et des Anciens combattants a de son côté alloué une somme de 1,1million de Fcfa à chacune des familles.

Les parcelles d'une superficie totale de 56 ha 10 ca ont été acquises conformément aux normes de la procédure domaniale, morcelées et aménagées sur fonds propres du Comité de suivi  de la reforme des forces de défense et de sécurité, a expliqué le capitaine Sanogo.

Prenant la parole à son tour, le président de la République par intérim a renouvelé les condoléances sincères de la Nation aux familles des disparus, avant de saluer l'action de la hiérarchie militaire qui fait de son mieux depuis un certain temps pour doter notre pays d'une armée moderne. Parlant de nos soldats et leurs frères d'armes d'autres pays tombés pour le Mali Dioncounda Traoré a indiqué que « nous leur apportons la reconnaissance du Mali ». Et cette tradition doit s'instaurer désormais dans notre pays. Il faut que les soldats tombés sur le champ de l'honneur soient célébrés.

Dioncounda Traoré a ensuite annoncé l'aménagement d'un site qui servira de cimetière (une sorte de Panthéon) pour nos soldats décédés sur le front. Ainsi, tous ceux sont morts pour la patrie auront leur nom sur une stèle. La guerre au nord, a dit le président de la République par intérim, a révélé les besoins de notre armée. Il est nécessaire aujourd'hui d'avoir une armée adaptée aux besoins du temps, une armée combattante et dissuasive, une armée adaptée aux défis du développement. Cela permettra d'avoir un pays solide et respecté, a poursuivi le chef de l'Etat en remettant la médaille de la Croix de la valeur militaire à titre posthume aux représentants des récipiendaires. La remise des titres de propriété sur les lots à usage d'habitation et un défilé militaire ont mis fin à la cérémonie.

 

S. DOUMBIA

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

soldats

AFP

Somalie: 12 morts dans une attaque shebab, des soldats fuient au Kenya

Somalie: 12 morts dans une attaque shebab, des soldats fuient au Kenya

AFP

Le chef de l'armée du Lesotho tué par des soldats

Le chef de l'armée du Lesotho tué par des soldats

AFP

RDC: cinq morts dans des combats entre soldats et miliciens

RDC: cinq morts dans des combats entre soldats et miliciens

tombes

AFP

Sierra Leone: 250 tombes pillées en deux mois

Sierra Leone: 250 tombes pillées en deux mois

AFP

En Libye, des tombes sans nom dans le cimetière des migrants noyés

En Libye, des tombes sans nom dans le cimetière des migrants noyés

Amina Boumazza

Mostaganem : profession profanateur de tombes dans des cimetières

Mostaganem : profession profanateur de tombes dans des cimetières

nation

AFP

L'armée déployée pour le discours

L'armée déployée pour le discours

AFP

Le président Zuma s'adresse

Le président Zuma s'adresse

AFP

Le président sud-africain, attaqué par l'opposition, s'adresse

Le président sud-africain, attaqué par l'opposition, s'adresse