mis à jour le

Préparatifs des examens de fin d’année : DANS LE BON TIMING

Le ministre de l'Education, de l'Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales, Bocar Moussa Diarra, a rencontré vendredi dans la salle de conférence Bakary Traoré du département qu'il dirige, les directeurs des académies d'enseignement de Bamako et de l'intérieur du pays. La rencontre visait à faire le point des préparatifs des examens de fin d'année au titre de 2013. Autres sujets discutés à la réunion : l'état d'avancement des programmes des différents ordres d'enseignement, la situation des centres d'examen (nombre et respect des consignes), l'effectif réel des candidats aux examens par ordre d'enseignement et par genre, l'évaluation financière, le chronogramme ainsi que les dispositions prises pour une bonne organisation  des examens.

« Nous devons nous concentrer davantage, avoir conviction en la mission que notre pays nous a confiée. Nous devons nous dépasser pour surmonter ensemble les difficultés de cette mission», a invité le ministre de l'Education, de l'Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales en ouvrant les débats. A sa suite, le directeur du Centre national des examens et concours de l'éducation (CNECE), Adama Hassimi Touré, a invité tous les directeurs des académies d'enseignement à s'impliquer véritablement pour une bonne organisation des examens de fin d'année. « Le risque zéro n'existe pas pour les fraudes et les tricheries dans les examens, mais on peut les minimiser », a observé le directeur du CNECE.

Les différents directeurs d'académie ont, tour à tour, pris la parole pour expliquer leur programme scolaire, faire la situation des cours dispensés et exposer les problèmes de leur circonscription scolaire. C'est ainsi que Zakaria Traoré, le directeur de l'académie d'enseignement de Kayes a expliqué que Kayes compte 5 centres d'animation pédagogiques (CAP). Il n'y a pas, constate-t-il, de problème particulier et les cours se déroulent normalement. Les programmes scolaires sont exécutés à 98% et doivent être totalement exécutés avant les examens de fin d'année. Son collègue de Koulikoro, Mohamedoun Ag Hatafaye, confirme lui aussi que les programmes scolaires sont exécutés, chez lui, à hauteur de souhait et que les révisions ont même commencé.

Le directeur de l'académie d'enseignement de Sikasso situe l'exécution des programmes à 95%. « Mes collaborateurs sont formels : nous resterons dans le délai d'exécution de nos programmes scolaires. Ces programmes seront épuisés à bon terme », promet de son côté celui de Bougouni, Morifing Cissé.

Les examens de fin d'année se dérouleront ainsi : CAP (3 juin), DEF (5 juin), Bac (du 11 au 14 juin) et BT1, BT2 et instituts de formation des maitres (17 juin).

S. Y. WAGUE

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

examens

AFP

Le président sud-africain Zuma exténué est hospitalisé pour des examens

Le président sud-africain Zuma exténué est hospitalisé pour des examens

AFP

Afrique du Sud: Oscar Pistorius entame ses examens psychiatriques

Afrique du Sud: Oscar Pistorius entame ses examens psychiatriques

[email protected] (Author Name)

Tunisie-Politique : Le président Marzouki admis

Tunisie-Politique : Le président Marzouki admis