mis à jour le

Arrondissement n°11 de Ouagadougou : Le maire Ousmane Ouédraogo ceint son écharpe

Le nouveau maire de l'arrondissement n°11 de Ouagadougou, Ousmane Ouédraogo, a officiellement reçu ses attributs, le 26 avril 2013, des mains du haut-commissaire du Kadiogo, Halidou Ouédraogo.

Le destin de l'arrondissement N°11de Ouagadougou se trouve, désormais, entre les mains du maire Ousmane Ouédraogo, pour les cinq années à venir. Celui-ci a été officiellement installé dans ses fonctions, le 26 avril 2013, par le haut-commissaire du Kadiogo, Halidou Ouédraogo. A peine a-t-il été ceint de son écharpe, que l'édile a affiché ses ambitions. Ousmane Ouédraogo a promis d'être « le maire de tous », non sans lancer un appel à tous les habitants de sa circonscription administrative à la solidarité dans l'action. Une synergie qui, à l'entendre, est nécessaire à la résolution des nombreux problèmes que rencontre ce nouvel arrondissement. Selon lui, ces difficultés sont, entres autres, les problèmes liés au lotissement, la voirie, l'absence de feux tricolores et les risques d'inondation. « En plus de ces embarras, il y a des secteurs de base qui sont l'éducation, la santé, l'assainissement et la sécurité qui restent des priorités incompressibles », a indiqué le nouveau maire. Ousmane Ouédraogo a exhorté les jeunes, les femmes, les associations, les autorités coutumières et religieuses, les opérateurs économiques, les partenaires au développement et les amis vivant ailleurs à une pleine participation au processus afin que, tous ensemble, ils puissent bâtir leur cité. Il a souhaité que la tolérance, le dialogue, la confiance et l'acceptation soient des valeurs cardinales dans l'arrondissement. Pour le représentant de la population, Massé Saidou, le nouveau bourgmestre est un homme « très actif » et « dévoué au travail ». « Précédemment 2e adjoint au maire de l'arrondissement de Bogodogo, il s'est illustré pour sa célérité au traitement des dossiers et nous sommes convaincus que cet engagement se poursuivra pour le bien-être des populations relevant de l'arrondissement 11 », a-t-il ajouté. Le représentant du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), François Compaoré, par ailleurs conseiller économique à la Présidence du Faso, a déclaré que la réussite de la gestion de la mairie est la responsabilité de tous les membres du conseil communal, quel que soit leur parti. C'est pourquoi, il a exhorté toutes les parties prenantes à se concentrer sur l'essentiel, à savoir le bien- être de la population.

L'arrondissement n°11 compte 22 000 habitants, répartis entre les secteurs 46, 47, 48, 50 et 51, et couvre une superficie de 30,471 km2. Il est limité au Nord par la rue 28.150, au Sud par la route nationale n°5, à l'Ouest par le boulevard Tansoba Kima, le boulevard Tansôaba Waooré et l'échangeur de Ouaga 2000, et enfin, à l'Est par la commune rurale de Saaba.

Nadège YE Mariette KABORE (Stagiaire)

Sidwaya

Ouagadougou

AFP

Au Burkina, Biba, l'unique femme chauffeur de taxi

Au Burkina, Biba, l'unique femme chauffeur de taxi

AFP

Le Burkina rend hommage

Le Burkina rend hommage

AFP

Burkina: l'enquête sur les attaques

Burkina: l'enquête sur les attaques

maire

AFP

Afsud: Un tribunal rétablit

Afsud: Un tribunal rétablit

AFP

Une femme élue maire de Banjul, une première dans l'histoire de la Gambie

Une femme élue maire de Banjul, une première dans l'histoire de la Gambie

AFP

Souad Abderrahim, une proche des islamistes pressentie pour être maire de Tunis

Souad Abderrahim, une proche des islamistes pressentie pour être maire de Tunis