mis à jour le

Les radicaux pro-Gbagbo déterminés à renverser par les armes Alassane Ouattara (Rapport ONU) (APA)

Abidjan (Côte d’Ivoires) Des groupes radicaux pro-Gbagbo en exil, sont déterminés à renverser par les armes l’actuel président ivoirien Alassane Ouattara, révèle le dernier rapport des experts des Nations Unies chargés de vérifier l’embargo sur les armes et les diamants en Côte d’Ivoire. Ce rapport de 300 pages précise que le ‘'potentiel déstabilisateur'' a baissé mais que la menace ‘'perdure'', car explique-t-on, les pro-Gbagbo se seraient réorganisés en octobre dernier en cinq factions pou [...]

pro-Gbagbo

AFP

Côte d'Ivoire: 4 ans de prison pour un ex-ministre pro-Gbagbo

Côte d'Ivoire: 4 ans de prison pour un ex-ministre pro-Gbagbo

AFP

Côte d'Ivoire: décès d'un deuxième détenu pro-Gbagbo en un mois

Côte d'Ivoire: décès d'un deuxième détenu pro-Gbagbo en un mois

AFP

Côte d'Ivoire: liberté provisoire pour un ex-ministre pro-Gbagbo

Côte d'Ivoire: liberté provisoire pour un ex-ministre pro-Gbagbo

armes

AFP

Centrafrique: une centaine de Congolaises interpellées par des hommes armés

Centrafrique: une centaine de Congolaises interpellées par des hommes armés

AFP

Burkina: une école incendiée par des individus armés

Burkina: une école incendiée par des individus armés

AFP

Nigeria : 10 chercheurs d'or tués par des hommes armés

Nigeria : 10 chercheurs d'or tués par des hommes armés

Alassane

Lefaso.net

Alassane D. Ouattara deux ans après : détermination économique et flexibilité politique (2/2)

Alassane D. Ouattara deux ans après : détermination économique et flexibilité politique (2/2)

Lefaso.net

Alassane D. Ouattara deux ans après : détermination économique et flexibilité politique (1/2)

Alassane D. Ouattara deux ans après : détermination économique et flexibilité politique (1/2)

La Rédaction

Visite du Premier ministre en Côte d’Ivoire : RECONNAISSANCE DU PEUPLE MALIEN A LA CEDEAO ET A ALASSANE OUATTARA

Visite du Premier ministre en Côte d’Ivoire : RECONNAISSANCE DU PEUPLE MALIEN A LA CEDEAO ET A ALASSANE OUATTARA