mis à jour le

Succession de Bouteflika : Pourquoi cherche-t-on les hommes du passé ?

Des représentants d'organisations d'enfants de Chouhadas se sont rendus, samedi, à Batna pour rencontrer l'ancien chef de l'Etat, Liamine Zeroual. Visite de courtoisie ou un appel de pied pour l'ancien président afin de revenir aux affaires ?

Depuis quelques jours, des noms d'anciens responsables reviennent avec insistance comme de futurs «possibles» Présidents de la République. Avant même l'annonce «officielle» du malaise du chef de l'Etat, des noms de Ali Benflis (encore lui !), Mouloud Hamrouche, Abderrahmane Hadj-Nacer et Ahmed Benbitour étaient cités comme les successeurs potentiels de Abdelaziz Bouteflika. C'est paradoxal. Dans un pays qui a besoin du sang neuf, beaucoup espèrent le retour des anciens caciques, dont certains ont longtemps tété à la mamelle du régime pendant de très longues années. Ali Benflis, Mouloud Hamrouche et Ahmed Benbitour n'ont-ils pas servi le système dans les moments les plus sombres de l'Histoire du pays ? N'avaient-ils pas cautionné des pratiques des plus détestables d'un régime qu'ils prétendent combattre aujourd'hui ?

Il est facile, en effet, de s'adonner à des prévisions les plus pessimistes du genre : « il n'y a personne pour succéder à Bouteflika ». L'Algérie qui a enfanté Benm'hidi, Abane et Benboulaïd est-elle incapable de donner naissance à un homme et une femme pour gouverner ce pays ? Ce ne sont donc ni les hommes ni les femmes qui manquent. Il faut juste leur ouvrir la voie. C'est ce qui a manqué jusque-là.

Essaïd Wakli 

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

succession

AFP

Afrique du Sud: un "troisième homme" pour la succession de Zuma

Afrique du Sud: un "troisième homme" pour la succession de Zuma

AFP

Zimbabwe: Mugabe pourrait révéler le nom de son candidat préféré

Zimbabwe: Mugabe pourrait révéler le nom de son candidat préféré

AFP

Des proches de Bongo accusés de retarder la succession pour échapper

Des proches de Bongo accusés de retarder la succession pour échapper

Bouteflika

AFP

Algérie: le président Bouteflika a reçu le Premier ministre russe

Algérie: le président Bouteflika a reçu le Premier ministre russe

AFP

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

AFP

Bouteflika presse Paris de reconnaître les souffrances liées

Bouteflika presse Paris de reconnaître les souffrances liées

hommes

AFP

Somalie: le pape implore "la conversion des hommes violents"

Somalie: le pape implore "la conversion des hommes violents"

AFP

Les écarts de fécondité des hommes dans le monde plus importants que ceux des femmes

Les écarts de fécondité des hommes dans le monde plus importants que ceux des femmes

AFP

Egypte: 17 hommes jugés

Egypte: 17 hommes jugés