mis à jour le

L'état de santé du président Bouteflika "évolue bien", selon le Pr. Bougherbal

L'état de santé du président de la République, M.  Abdelaziz Bouteflika, "évolue bien" et n'a subi "aucune lésion irréversible", a affirmé dimanche le Pr. Rachid Bougherbal. Le président de la République "n'a pas subi de séquelles irréversibles", a précisé à l'APS le professeur Bougherbal, expliquant qu'"aucune fonction motrice ou sensorielle n'a été altérée". L'accident ischémique transitoire (AIT) "n'a pas duré longtemps" et l'affection est "réversible" et "régresse" sans laisser de "lésions séquellaires", a-t-il assuré. Le chef de l'Etat doit "compléter" son bilan et "récupérer un peu de la fatigue occasionnée par cette affection", précise-t-il. L'accident vasculaire, explique le professeur, survient généralement  à la suite de deux causes : soit hémorragique, cas écarté "fort heureusement",  soit ischémique par manque de vascularisation d'une petite partie du cerveau lié "probablement à la migration d'une plaque athéromateuse". Le chef de l'Etat, qui a subi samedi à 12h30 un accident ischémique  transitoire sans séquelles, a été transféré en fin d'après-midi à Paris pour y effectuer des examens complémentaires, sur recommandations de ses médecins traitants. Le professeur Bougherbal avait annoncé que "les premières investigations ont été déjà entamées et le président de la République doit observer un repos  pour poursuivre ses examens", tout en rassurant que son état de santé ne suscite  "aucune inquiétude".

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

santé

AFP

Les nouvelles technologies transforment l'accès aux soins de santé en Afrique

Les nouvelles technologies transforment l'accès aux soins de santé en Afrique

Santé

Le coût du diabète en Afrique est une bombe à retardement

Le coût du diabète en Afrique est une bombe à retardement

Santé

Les morsures de serpent, un fléau que l'Afrique semble ignorer

Les morsures de serpent, un fléau que l'Afrique semble ignorer

président

AFP

Angola: Lourenço, un nouveau président sous influence

Angola: Lourenço, un nouveau président sous influence

AFP

Soudan: trois morts au Darfour où le président Béchir est en visite

Soudan: trois morts au Darfour où le président Béchir est en visite

AFP

Ouganda: des étudiants manifestent contre la suppression de la limite d'âge du président

Ouganda: des étudiants manifestent contre la suppression de la limite d'âge du président

Bouteflika

AFP

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

Algérie: relance du débat sur la capacité de Bouteflika

AFP

Bouteflika presse Paris de reconnaître les souffrances liées

Bouteflika presse Paris de reconnaître les souffrances liées

AFP

Panama Papers: Bouteflika se désiste après des excuses du Monde

Panama Papers: Bouteflika se désiste après des excuses du Monde