mis à jour le

Macky Sall favorable au partenariat public-privé pour la gestion du Niokolo Koba

Le chef de l'Etat Macky Sall a souligné samedi, la nécessité pour l'Etat de développer un partenariat public-privé, dans la gestion du Parc national du Niokolo Koba, afin de le moderniser à l'image des grands parcs d'Afrique.

''Il faut certainement développer un partenariat public-privé, puisque les besoins de modernisation, de maintien de ce parc - ça sera à l'image des grands parcs comme le Kruger Park - nécessitent que l'Etat travaille avec des privés qui soient des professionnels'', a dit Macky Sall qui bouclait son séjour de quatre jours dans la région orientale par une visite au PNNK.

Ce partenariat devrait permettre de ''réintroduire des espèces, assurer la reproduction des espèces existantes, le maintien des infrastructures'' du parc qui renferme 900 km de pistes, dont deux pistes d'aviation, a-t-il expliqué.

''Il faut faire face au défi du braconnage qui reste entier'', a relevé le président Sall qui a félicité, par la même occasion, les agents de la réserve pour leur ''engagement à préserver les richesses du parc''.

Il a relevé que ''dans le programme de la région de Tambacounda déjà, un volet essentiel a été consacré à la restauration de cette biodiversité et des ressources cynégétiques''. Ce qui, a-t-il estimé, devra ''permettre, à terme, [d'arriver] au choix d'un partenaire de qualité qui accompagnera l'Etat dans la restauration de ce parc, mais aussi dans la promotion touristique''.

La région de Tambacounda devrait bénéficier de 200,9 milliards de francs CFA dans le Programme triennal d'investissement prioritaire (PTIP), dont 3 milliards destinés à la relance du tourisme.

''Je pense qu'à travers un partenariat public-privé, sous peu, le Niokolo Koba sera parmi les parcs de renom en Afrique et dans le monde'', a poursuivi Macky Sall, évoquant des pays ayant acquis une réputation dans le domaine comme l'Afrique du Sud, le Kenya et la Tanzanie. Le ministre de l'Ecologie Aly Haidar travaille sur cette option, a-t-il assuré.

''Je vais soutenir le ministre de l'environnement Aly Haidar et la direction des parcs nationaux pour que davantage de ressources soient données à ce parc et à l'ensemble des autres parcs notamment le delta du Saloum, le parc de Dioudj et tous les parcs du Sénégal qui ont besoin d'être renforcés'', a dit le président Sall, jugeant '' insignifiants'', les moyens qui leur sont alloués.

Soulignant la ''grande diversité'', de cette réserve faunique et florale de près d'un million d'hectares, il a fait part du besoin de maintenir cet ''outil indispensable pour la préservation de l'environnement'' qui peut devenir aussi un ''facteur de développement du tourisme sous l'angle de l'écotourisme''.

Il a indiqué avoir relancé dans sa communication en conseil des ministres, jeudi, ''un certain nombre de politiques et d'instruments qui devront nous permettre de faire du développement durable et de l'économie verte un des piliers'' de la politique nationale.

''Avec l'économie verte, nous pouvons proposer quelque chose par rapport à la concurrence'', a-t-il dit, ajoutant que le Sénégal ''peut être battu par d'autres pays en termes d'avantages comparatifs'' dans le tourisme balnéaire qu'il offrait jusque-là, d'autant plus qu'il ''n'a pas encore suffisamment renouvelé l'infrastructure''.

Soulignant l'effort fait pour préserver le parc, bien qu'il soit sujet à des agressions diverses, dont la pression agricole et de l'industrie minière, le président Sall a estimé qu'''il faudrait capitaliser tout cela et injecter des ressources, faire de l'environnement un allié et non une contrainte''. Le tout, en assurant un développement durable.

Aps

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

partenariat

AFP

Au Medef, Youssou N'Dour milite pour un partenariat "gagnant-gagnant" France-Afrique

Au Medef, Youssou N'Dour milite pour un partenariat "gagnant-gagnant" France-Afrique

Yassine Bellamine

Tunisie-Union européenne: une mise sous tutelle déguisée

Tunisie-Union européenne: une mise sous tutelle déguisée

Football

Le FC Barcelone s'implique en Libye

Le FC Barcelone s'implique en Libye

gestion

AFP

Burkina: le gouvernement de la transition accusé de mauvaise gestion

Burkina: le gouvernement de la transition accusé de mauvaise gestion

AFP

Tunisie: le gouvernement défend sa gestion de la crise

Tunisie: le gouvernement défend sa gestion de la crise

AFP

Chute du rand: le nouveau ministre sud-africain des Finances promet "une gestion budgétaire saine"

Chute du rand: le nouveau ministre sud-africain des Finances promet "une gestion budgétaire saine"