mis à jour le

Les dépenses de la Sécurité sociale en hausse de 18%

Les Algériens ont de plus en plus de soucis de santé. C'est ainsi que la prise en charge des assurés sociaux connaît une nette hausse durant le premier trimestre de 2013. Selon les derniers chiffres annoncés, hier, par le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Tayeb Louh, les dépenses de la CNAS ont connu une hausse de 18% durant cette période, comparativement à l'année dernière. Le premier trimestre de 2013 a été marqué, faut-il le rappeler, par la généralisation de la carte Chifa à l'ensemble du territoire national. Pour le ministre du Travail, les chiffres enregistrés au cours du premier trimestre de 2013 montrent en effet que la généralisation, le 3 février dernier, de la carte Chifa à l'ensemble du territoire national «n'a pas eu d'effets négatifs». Bien au contraire. Les remboursements des frais de soins et de médicaments se font de manière rapide et efficace. Lors d'une conférence de presse animée après le coup d'envoi des travaux de réalisation de l'Ecole supérieure de la Sécurité sociale, Tayeb Louh a dressé le bilan de cette généralisation qu'il qualifie de «très positive» et de «bénéfique» pour les assurés sociaux, qui ne sont plus contraints de subir des files d'attente. La carte Chifa a été utilisée 715 860 fois par des assurés sociaux en dehors de leur wilaya de domiciliation. Elle a été utilisée 11 042 246 fois en tout au cours du premier trimestre de 2013. Pas de mutuelle pour les étrangers Tayeb Louh a saisi l'occasion pour démentir une information rapportée par certains journaux selon laquelle l'Algérie accorderait des «facilitations à des étrangers pour l'exploitation des structures nationales des assurances». Le ministre dément ainsi catégoriquement cette information qu'il qualifie d'infondée et de «tendancieuse». Il estime que de tels propos «visent à casser un projet qui est une parfaite réussite», à savoir le système de la carte Chifa. Le ministre regrette de telles man½uvres et s'interroge sur «la partie qui serait derrière ces déclarations». Pour étayer ses propos, Tayeb Louh évoque le cadre juridique régissant la création des mutuelles. Un cadre, disait-il, «on ne peut plus clair». Ces structures avaient été créées pour réduire les contraintes des assurés sociaux au même titre que la carte Chifa. «Que celui qui souhaite supprimer la carte Chifa ou les mutuelles ait le courage de le dire au peuple» qui est le premier bénéficiaire de ces mesures !, a-t-il assené.  La carte Chifa, dont l'utilisation était limitée à la wilaya de domiciliation de l'assuré social, permet depuis le 3 février une utilisation dans n'importe quelle wilaya du pays. Pour le ministre, il s'agit vraiment d'une réalisation majeure pour le secteur. Cette opération s'inscrit dans le cadre de la modernisation de la gestion du système de Sécurité sociale qui couvre plus 27 millions d'assurés sociaux et d'ayants droit. Lancée en 2007 au profit de certaines catégories, notamment les retraités, les malades chroniques et les personnes à faibles revenus, la carte Chifa a, par la suite, été généralisée à l'ensemble des assurés sociaux, à travers la généralisation du système du tiers payant. Sur simple présentation de la carte Chifa et d'une ordonnance, les assurés sociaux peuvent bénéficier des avantages du système du tiers payant pour l'acquisition des médicaments prescrits pour eux ou pour leurs ayants droit. Le ministre fait état, dans ce contexte, de la réalisation d'un nombre important de nouveaux centres de paiement et de contrôle médical. En tout, 226 nouvelles structures ont été réalisées dans le cadre du rapprochement de la Sécurité sociale du citoyen et 900 autres réhabilitées au niveau national.     

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

dépenses

AFP

Déclin des cours du pétrole: le Nigeria promet de contrôler ses dépenses et l'inflation

Déclin des cours du pétrole: le Nigeria promet de contrôler ses dépenses et l'inflation

AFP

Tunisie: des mesures pour réduire les dépenses publiques

Tunisie: des mesures pour réduire les dépenses publiques

Nkandlagate

Ils ne veulent plus de lui

Ils ne veulent plus de lui

sécurité

AFP

RD Congo: nouveaux affrontements entre forces de sécurité et une milice

RD Congo: nouveaux affrontements entre forces de sécurité et une milice

AFP

Le Bénin investit dans la sécurité maritime, "assurance-vie" du pays

Le Bénin investit dans la sécurité maritime, "assurance-vie" du pays

Be safe

Quels sont les pays les plus sûrs en Afrique en 2016?

Quels sont les pays les plus sûrs en Afrique en 2016?

sociale

AFP

Zimbabwe: arrestation du leader de la contestation sociale Evan Mawarire

Zimbabwe: arrestation du leader de la contestation sociale Evan Mawarire

AFP

Tunisie: levée du couvre-feu instauré durant la contestation sociale de janvier

Tunisie: levée du couvre-feu instauré durant la contestation sociale de janvier

AFP

Tunisie: la crainte d'une nouvelle explosion sociale agite le pays

Tunisie: la crainte d'une nouvelle explosion sociale agite le pays