mis à jour le

Opposition à propos de la construction de la mairie de la Commune II : Youssouf Coulibaly, le Maire de la commune II s’explique

Depuis quelques temps, les rumeurs les plus folles font état d’une opposition entre le syndicat des travailleurs de la  mairie et le  conseil communal, au sujet de la construction de nouveaux bâtiments pour la mairie. Si les conseillers   optent pour l’emplacement actuel, le Syndicat le déguerpissement des occupants du petit marché de Missira pour occuper ce site. Pour en savoir plus, nous avons  rapproché le chef de l’exécutif de la commune II, en la personne de Youssouf Coulibaly qui nous a donné certaines précisions.

Bonjour Mr le maire, quelle est votre réaction par rapport au conflit qui existe   entre les élus et le syndicat à cause de la construction de votre mairie, une construction é laquelle le  syndicat se trouve opposé   soi- disant que le titre n’appartient pas à la Mairie?

Y.C: Merci bien de  nous m’avoir donné   l’opportunité  de m expliquer sur  cette situation  qui, malheureusement se  prolonge, mais   ne valait pas la peine. Le syndicat en un mot outrepasse ses droits. Je le dis pourquoi, par ce que depuis notre arrivée  ici,  nous avons jugé nécessaire, la première remarque était d’ailleurs que les travailleurs de la mairie ne sont dans les conditions qui donnent l’envie du travail;  donc sur ce triste  constat, le conseil a délibéré  pour  l’amélioration du cadre de vie des travailleurs de la mairie.  On voyait par  là également de mettre les éléments dans une des conditions de travail pour au moins leur demander de donner les rendements escomptés par rapport effectivement à leurs cadre de travail.  Et quand le conseil a délibéré,  c’est pour vous dire qu’à la session ordinaire (car le syndicat prend part à la session), on ne peut pas délibérer à leur insu, donc ils savaient belle et bien que la mairie devrait être construite. Il   y a eu toute une procédure pour arriver  à la construction de la mairie dont je vais vous expliquer  un peu le contenu. Quand le conseil unanimement a délibéré,  maintenant il fallait chercher les moyens pour pouvoir construire.  Comme nous ne  disposions pas de moyens,  il fallait mettre en place le mécanisme  de la recherche  de financement. Donc le même conseil a donné mandat au Maire de chercher le financement ; ainsi nous avons fait des démarches auprès de la tutelle et des banques. Celles -ci   ont donné leur accord pour que la mairie puisse  contracter des prêts pour construire la mairie. Le gouverneur a donné son quitus  pour qu’on puisse aller chercher  des prêts.   Ceci dit, nous avons fait des démarches auprès des banques et la seule banque qui nous a répondus  c’était la B.M.S qui a donné son aval pour octroyer  un prêt d’environ  250 millions de nos francs  pour la construction de la mairie.

Donc quand  on a eu cet aval, on était obligé de faire une annonce dans les journaux pour lancer  l’appel  d’offre.  On a fait l’annonce et  on a vu  que la D.G.N.P (La Direction Nationale des marchés Publics) et la D.G.N.P ont  donné leur  avis de non- objection.  En suite ils disent que l’endroit n’appartient pas à la mairie. Mais il faut noter que  l’endroit appartient bel et bien à la mairie. Mieux,  il  n’y a aucun  problème entre nous les élus.

Propos recueillis par  Kadiatou Sy(Stagiaire)

 

opposition

AFP

Opposition en RDC: un cadre empêché de quitter le pays, deux militants "enlevés"

Opposition en RDC: un cadre empêché de quitter le pays, deux militants "enlevés"

AFP

Togo: opposition et parti au pouvoir manifestent

Togo: opposition et parti au pouvoir manifestent

AFP

Togo: la Cédéao appelle pouvoir et opposition

Togo: la Cédéao appelle pouvoir et opposition

construction

AFP

Bénin: au moins 3 morts dans l'effondrement d'un immeuble en construction

Bénin: au moins 3 morts dans l'effondrement d'un immeuble en construction

AFP

Libye: enlèvement de quatre Italiens travaillant dans la construction

Libye: enlèvement de quatre Italiens travaillant dans la construction

AFP

Afrique du Sud: un millier d'ouvriers renvoyés d'une grande centrale en construction

Afrique du Sud: un millier d'ouvriers renvoyés d'une grande centrale en construction

maire

AFP

Sénégal: le procès du maire de Dakar renvoyé dès l'ouverture au 3 janvier

Sénégal: le procès du maire de Dakar renvoyé dès l'ouverture au 3 janvier

AFP

Sénégal: l'Assemblée lève l'immunité parlementaire du maire de Dakar

Sénégal: l'Assemblée lève l'immunité parlementaire du maire de Dakar

AFP

Sénégal: protestations

Sénégal: protestations