mis à jour le

PROGRAMME" UNE FAMILLE,UN TOIT" VERSION YONNU YOKKUTE Les maraîchers accusent le beau-père du président de créer un "Jaxaay bis"

Le projet de construction de 5000 logements sociaux dans la communauté rurale de Bambilor, dont la première pierre a été posée lundi dernier, ne serait qu'une pale copie du " Plan Jaxaay bis". En effet, réunis en conférence de presse et après une visite sur le site, les maraichers du département de Rufisque, installés depuis des années sur ces terres, parlent " d'une arnaque et d'un plan contre le développement de l'agriculture dans la région de Dakar". Le beau-père du président Sall est indexé.

"Tout cela est une nébuleuse, un subterfuge. Nous ne pouvons pas être dans le secteur sans savoir que quelqu'un détient ici 120 hectares. On ne sait même pas où le projet commence et où il s'arrête", tel est le cri de c½ur lancé par le porte-parole du collectif des maraîchers, Mouhamadou Pathé Watt, exploitant agricole établi dans cette zone depuis une vingtaine d'années. Président de la commission agriculture de la ville de rufisque, Pathé Watt, en compagnie d'une centaine d'autres exploitants, a voulu faire face à la presse pour "dénoncer leur expropriation programmée par un groupe d'affairistes en train d'abuser de leur proximité avec le Président de la République". Pour ces maraîchers en furie, il y a" aujourd'hui une incohérence totale dans la politique gouvernementale, en matière agricole. Poursuivant Pathé Watt signale qu'on veut parallèlement, développer l'agriculture en mettant en place un circuit d'eau venant du forage de Mbir Thialane que le Pdemas (programme de développement des marchés agricoles au Sénégal) déjà financés. « Mais, je ne comprends pas qu'on ait eu des problèmes d'eau, qu'on ait eu des parcelles maraîchères et que les gens veulent s'installer alors que les tuyaux sont déjà enterrés. Là, ils ont déjà mis de l'argent; ce qui signifie qu'ils ont enterré de l'argent pour rien du tout », dira-t-il. Watt avertit qu'on est en train de mettre 5000 maisons sur un marigot. Le chef de village de Keur Ndiaye Lo a déclaré qu'ils ne seront jamais d'accord avec ce projet.
Par ailleurs, le porte-parole de la population de la communauté rurale de Bambilor désigne du doigt le directeur de la Seti (société d'études de travaux et d'ingénierie), Abdourahmane Seck dit Homère, par ailleurs, beau-père du président de la République. «Nous demandons à Abdourahmane Seck Homère de nous rendre nos terres. C'est la délégation spéciale qui lui a, dans un premier temps, affecté ce site, avant de le désaffecter. Ainsi, nous voulons qu'il laisse ces terres qui ne lui appartiennent pas. Nous sommes jeunes et nous nous ne connaissons que l'agriculture, qu'on nous laisse exercer notre métier», dira-t-il.

Djiby GUISSE
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

président

AFP

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

AFP

Angola: Dos Santos, président énigmatique et tout-puissant

Angola: Dos Santos, président énigmatique et tout-puissant

AFP

Gambie: Yahya Jammeh, imprévisible président

Gambie: Yahya Jammeh, imprévisible président