mis à jour le

LAMINE MBOUP, ANCIEN JOUEUR DE LA JA : «La JA en N1, tous les dirigeants iront en taule»

La Jeanne d'Arc de Dakar est au bout du gouffre. Cette situation fait sortir de ses gonds, Lamine Mboup, ancien du club, qui demande l'audit des dirigeants, avant la descente aux enfers de la Vieille Dame. Entretien


Qu'est-ce qui arrivera, en cas de descente de la JA en N1 ?

La situation de la JA amène à conclure que la gestion de cette équipe est très mauvaise. Des dirigeants ont fauté. Le staff technique fait l'impossible, pour ramener la jeanne d'Arc à un bon niveau mais, les charognards n'ont l'intention que de détruire la JA. Ces dirigeants veulent enfoncer l'équipe en National 1, et profiter la dislocation qui suivra. Ils se trompent. Ils ont intérêt à tenir le bon bout, parce qu'ils seront tous audité. On va leur demander des comptes. Si la JA descend en N1, tous les dirigeants iront en taule. Je demande aux supporters, avant cela, de venir dégager ces gens là et mettre les fils du club.
Est-ce qu'il y a réellement un problème d'argent à la JA ?
Tout à fait. Le constat est que l'équipe ne joue plus avec ses couleurs, parce qu'il n'y a rien. Le dernier match, les gosses ont joué avec des bas noir et blanc. C'est une honte. L'explication est que la quasi-totalité des infrastructures de l'équipe est sur le point d'être bradée. Le terrain a été déjà vendu. Le cinéma liberté est vendu, parce qu'il y a une construction en cours, sur le site. Où est passé tout cet argent ? Et où sont les fils de la JA ? L'équipe n'est pas bien gérée. Les joueurs ne sont même pas payés. Il m'a été dit que les joueurs se cotisent parfois pour aller jouer un match. Ce n'est pas normal. Pourtant, il était dit que toute personne dans le comité directeur devait contribuer à hauteur d'un million. Alors, c'est quoi ce consensus ? Je pense qu'on a juste voulu cacher les magouilles.
Et l'argent des joueurs vendus ?

Mystère. L'argent des joueurs vendus est introuvable. Mais, les dirigeants attendent encore à se partager l'argent des joueurs comme Dame Ndoye et Baba Diawara. L'argent du transfert de ces deux joueurs n'est pas encore parvenu à l'équipe. Celui de Baba Diawara est au niveau de la FIFA. On n'avait écrit pour qu'on bloque la transaction, parce qu'il y avait trop de magouille. Mais, il faudra que les dirigeants du football sénégalais nous aident pour recouvrer ces fonds. Déjà rien qu'avec Baba Diawara, 3 millions d'euros doivent revenir à la JA et à Dakar FC. C'est pourquoi les dirigeants ne veulent pas partir.
Vous, anciens du club, ne vous êtes-vous pas démarqués des décisions ?
On dérange. Ils ne veulent pas de nous. Ils ont trouvé un moyen de nous exterminer un à un. Quand je venais à la Jeanne d'Arc, c'était pour remplacer Joseph Koto au poste d'entraineur. Le plan était bien réfléchi, c'était se débarrasser complètement des anciens. Avec moi, ils ont fait venir Mohamed Magassouba, au moment où j'étais en voyage, en Gambie. Et on a tout donné à ce dernier. Des privilèges qu'on n'avait pas. Un million, une voiture, une maison et des primes.
La JA a changé de fusil d'épaule. Au début l'objectif était la montée, maintenant, on parle du maintien. Est-ce possible ?
Ce qui est sûr, on file tout droit vers la National 1. La JA est dos au mur. Là, on ne peut pas parler de maintien. C'est absurde. Il est temps de se remettre en question. Les dirigeants actuels doivent comprendre qu'ils ne sont pas la solution. Ils doivent arrêter, sinon on va droit sur le mur.
Entretien réalisé par Issiaka TOURE
REWMI QUOTIDIEN