mis à jour le

PARTENARIAT, SENEGALO-ITALIEN : 1 850 millions d’euros pour maintenir les filles à l’école


Le ministère de l'éducation nationale et son partenaire Italien ont tenu, hier, à Dakar, un atelier de restitution des résultats de l'évaluation finale du projet d'Appui à l'éducation des filles (Paef). Le maintien de filles dans le système éducatif, reste l'un des objectifs prioritaire du Paef, dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement, (Omd).
L'éducation des filles est une priorité pour le gouvernement. Pour atteindre le 2ème et le 3ème objectif des Omd, le gouvernement du Sénégal, avec le soutien de son partenaire Italien, compte s'appuyer sur le projet Paef, qui a bénéficié de 1 850 millions d'euros de la part du gouvernement italien. «Ce financement a permis la mise en place du Paef dans 4 régions (Dakar-Banlieue, Fatick, Diourbel et Louga, choisies sur la base de leur faible Taux Brut de Scolarisation (Tbs) chez les filles», déclare la coordonatrice du projet, Mme Aissatou Dieng Sarr. Poursuivant, elle dira que ce projet entre dans cette nouvelle politique éducative, fixée dans le nouveau programme d'amélioration de la qualité, équité et de la transparence (Paquet) comme priorité en matière de genre. Il cherche également à réduire les facteurs qui limitent les filles dans l'accomplissement du cycle primaire. Mieux, le projet vise à transformer l'environnement de l'école pour une valorisation du rôle de l'éducation et de la formation des filles dans le développement du pays.
Encore un défi, le maintien des filles à l'école bute sur de nombreux obstacles comme les inscriptions tardives, les grossesses précoces, les abus sexuels et les tabous qui les entourent. Les élèves des écoles sélectionnées dans le cadre de ce projet ont été dotés en uniformes et en kits scolaires.
La capitalisation de cette expérience est exigée par les intervenants. D'ailleurs, le secrétaire général du ministre de l'éducation nationale, Ousseynou Baba Ly, appelle à élargir et à consolider les acquis du projet, et son extension au double plan des écoles élémentaires du pays et du cycle moyen de l'enseignement, tout en renforçant le rôle du Ccief d'instrument de promotion de l'éducation des filles et d'accompagnement des initiatives locales.
Fara MENDY
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

filles

AFP

Nigeria: 1.000 jours de captivité pour les jeunes filles de Chibok

Nigeria: 1.000 jours de captivité pour les jeunes filles de Chibok

AFP

Abuja reconnaît son échec dans les négociations pour ramener "les filles de Chibok"

Abuja reconnaît son échec dans les négociations pour ramener "les filles de Chibok"

AFP

Kenya: 100 ans de prison pour le viol de trois jeunes filles dans une église

Kenya: 100 ans de prison pour le viol de trois jeunes filles dans une église