mis à jour le

DESENGORGEMENT : Les marchands ambulants opposés à tout recasement provisoire


La Synergie des marchands ambulants (SYMAD) a exprimé, vendredi à Dakar, l'opposition de la majorité de cette catégorie de commerçants à toute idée de recasement provisoire, dans le cadre du désengorgement de la voie publique, indiquant qu'ils préfèrent attendre que les chantiers du site de Félix Eboué soient achevés dans six mois.
''La majorité des marchands ambulants ont refusé d'être recasés dans ses sites, car ayant peur que leur métier ne marche plus. En plus, ce sont des sites très enclavés et étroits. Donc, nous ne pouvons pas entrer dans ces sortes de hutte'', a prévenu Adama Sow, son secrétaire général.
Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall, a annoncé le 18 avril dernier que ''les tabliers installés sur la voie publique seront recasés dans des sites provisoires d'ici le 30 avril''.
''Khalifa Sall a deux casquettes : celle de maire et celle de politicien. Et quand il parle en tant que politicien, cela ne nous engage pas, mais, en tant que maire, tout ce qu'il dit nous engage'', a toutefois précisé Adama Sow. Il a affirmé qu'''une date butoir n'a jamais été avancée pour des recasements provisoires''.
D'après lui, les marchands ambulants préfèrent ''être recasés définitivement (...) dans le site de Félix Eboué'' plutôt que ''d'être recasés partiellement''.
Situé près du centre-ville de Dakar, le site de Félix Eboué est prévu pour accueillir ''2300 ambulants'', a-t-il précisé.
Il a réclamé des ''mesures d'accompagnement'', soulignant qu'il était prêt à entreprendre ''toute action légale pour faire face'' à d'''éventuelles tentatives de déguerpissement forcé''.
Le président de la SYMAD, Moulaye Seck, a pour sa part invité le président de la République, Macky Sall, à mettre en place ''une commissions nationale'' composée de la société civile, des marchands ambulants et des démembrements de l'Etat pour clarifier les choses''.
Même si le maire a parlé de tabliers, ''il faut savoir qu'au niveau de la SYMAD, nous parlons de marchands dits ambulants'' dont font partie les tabliers (étalagistes) et les marchands nomades.
Selon lui, il n'y a pas au Sénégal une définition du terme de marchand ambulant. ''Toux ceux qui exercent des activités commerciales de manière informelle sur la voie publique sont appelés marchands ambulants''.
MF/ASG

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

recasement

El hadji Ndiagana MBAYE

Recasement dans les sites prévus par la mairie : Les tabliers divisés sur la question

Recasement dans les sites prévus par la mairie : Les tabliers divisés sur la question