mis à jour le

6ème session de la SMCL/PRODEFA- Sikasso : Sous le signe du démarrage des activités

L'année 2012, qui était attendue comme la première année pleine de projets, a connu des perturbations qui n'ont pas permis d'atteindre les effets escomptés. Conséquence des évènements de mars 2012, suite auxquels, les activités du projet ont été arrêtées pendant près de 03 mois pour reprendre dans un contexte qui a été marqué par la suspension de la collaboration avec les partenaires locaux.

C'est le message que l'on peut retenir de la 6ème de la Structure Mixte de Concertation Locale (SMCL) du Projet d'Appui au Développement de la Filière Aquacole dans la région de Sikasso (PRODEFA ) tenue le 15 avril 2013 au Laboratoire Central Vétérinaire (LCV) à Sotuba sous la présidence de son secrétaire général, Dr Mamadou Kané, le représentant du ministre de l'élevage et de la pêche.

En effet, l'année 2013 sera déterminante dans l'évolution du projet en raison du démarrage effectif programmé d'un certain nombre d'activités clés. Il s'agit notamment de travaux d'aménagement de sites aquacoles ; de travaux de construction des bureaux de la Direction régionale de la Pêche ; de l'opérationnalisation du fonds d'appui à l'investissement privé et celui destiné à l'investissement des collectivités territoriales et l'évaluation à mi-parcours du projet.

« Si le PRODEFA n'a pas été fermé, contrairement à plusieurs autres projets et programmes, c'est grâce à la volonté clairement affichée de la coopération du Royaume de Belge de poursuivre son accompagnement au bénéfice de nos populations malgré la suspension de la coopération institutionnelle », a déclaré le président du conseil, Mamadou Kané.

Le PRODEFA, a-t-il jouté, a pu exécuter ainsi, un programme d'activité en 2012 ajusté par le comité technique de suivi, l'organe provisoire de pilotage mis en place pendant la période difficile.

Par ailleurs, tout comme la planification opérationnelle, le budget prévisionnel de l'année 2012 provient de la fusion des dépenses au cour du 1er trimestre avec le budget du programme. Et le budget adopté en 2012 s'élevait à 576 022 080F CFA. Ce budget a été ajusté, pour le second semestre, d'un montant de 526 755 462F CFA. Ce budget a été exécuté à 76 %.

Adama DAO

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé