mis à jour le

Kenya : plusieurs centaines d'arrestations près de la frontière somalienne

NAIROBI (AFP) - (AFP)

Plusieurs centaines de personnes ont été arrêtées au cours d'opérations policières durant la semaine dans la ville de Garissa, une ville à l'est du Kenya, proche de la Somalie, et théâtre de violences fréquentes, a indiqué vendredi la police.

Ces opérations des forces de l'ordre auprès de réfugiés somaliens interviennent après une série d'attaques d'hommes armés, culminant le 18 avril avec la mort de 10 personnes dans un restaurant de cette localité proche de la Somalie.

"A cette heure, quelque 572 personnes ont été arrêtées.Sur ce nombre, 111 ont été inculpées et les autres libérées", a affirmé le porte-parole de la police Masoud Mwinyi.

Selon lui, la majorité des personnes arrêtées l'ont été parce qu'elles étaient entrées illégalement dans le pays ou, s'agissant de réfugiés enregistrés comme tels, pour s'être trouvés hors des zones de campement imparties.

Les armes sont fréquentes dans cette région qui abrite quelque 500.000 réfugiés somaliens.Le Kenya, qui avait envoyé son armée fin 2011 en Somalie pour combattre les insurgés islamistes shehab, est régulièrement le théâtre d'attaques armée.

Africa n°1

Ses derniers articles: Les coups de coeur du 24/06/13  Mali : l'UE débloque 90 millions pour "consolider" l'Etat  Afrique du Sud : un syndicat veut doubler les salaires dans les mines 

Kenya

AFP

Soudan du Sud: un opposant risque d'être expulsé du Kenya

Soudan du Sud: un opposant risque d'être expulsé du Kenya

AFP

Le Kenya enregistre ses électeurs en masse en vue des élections d'août

Le Kenya enregistre ses électeurs en masse en vue des élections d'août

AFP

Le Kenya va "réfléchir sérieusement"

Le Kenya va "réfléchir sérieusement"

frontière

AFP

Centrafrique: une ville assiégée

Centrafrique: une ville assiégée

AFP

Attaques: le Burkina interdit la circulation de nuit

Attaques: le Burkina interdit la circulation de nuit

AFP

Tchad: réouverture partielle de la frontière avec la Libye

Tchad: réouverture partielle de la frontière avec la Libye