mis à jour le

Rencontre nationale sur les enjeux politiques et institutionnels de la gestion des déchets en Tunisie

La première rencontre nationale sur les enjeux politiques et institutionnels de la gestion des déchets en Tunisie s’est tenue, vendredi 26 avril  , à la capitale pour établir une plate-forme de débat dans ce domaine.

Cette rencontre est organisée par l’agence nationale de gestion des déchets (ANGED), l’agence allemande de coopération internationale (GIZ) et le réseau régional d’échange d’information et d’expertise dans le secteur des déchets et dans les pays du Maghreb et du Mashrek (SWEEP- Tunisie).
Sont présents à ce débat, qui se veut mensuel, des représentants des collectivités locales, des opérateurs privés, des acteurs oeuvrant dans le secteur des déchets, des représentants de ministères et de départements concernés et des ONG.

Sadok Amri, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’équipement chargé de l’environnement, a indiqué que la situation actuelle nécessite une dynamique de dialogue entre toutes les parties concernées par le secteur de la gestion des déchets.
Il s’agit d’accepter les solutions possibles eu égard aux retombées négatives qu’entraînent les dépotoirs anarchiques sur l’activité touristique.
Ces déchets peuvent également influer négativement sur les maladies issues de la détérioration de la situation environnementale.
A travers cette vision participative, l’ANGED s’apprête à lancer un programme de sensibilisation à large échelle.
.
Donnant un aperçu sur le contexte national en matière de gestion des déchets solides, Samir Meddeb, consultant environnementaliste, a fait part de l’existence de points forts dans ce domaine, à savoir l’existence d’un cadre juridique approprié, avec des acteurs clés: les municipalités, de plusieurs visions techniques, institutionnelles de gestion intégrée des déchets et une expertise nationale notable.

Pour ce qui est des lacunes en la matière, il a évoqué la faiblesse aux niveaux du recouvrement des coûts des déchets et de participation du secteur privé, du manque de capacité des municipalités, sans oublier la carence en matière de communication entre ces dernières.

En effet a-t-il rappelé,  » la gestion des déchets après le 14 janvier a entraîné un élan de liberté citoyenne et une perturbation comportementale incontrôlée ».

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

rencontre

AFP

Mozambique: rencontre entre le président et le chef de l'opposition pour la paix

Mozambique: rencontre entre le président et le chef de l'opposition pour la paix

AFP

Rencontre entre rivaux libyens

Rencontre entre rivaux libyens

AFP

Rencontre entre le dalaï lama et le président du Botswana en août

Rencontre entre le dalaï lama et le président du Botswana en août

enjeux

AFP

Les législatives au Maroc, des enjeux limités

Les législatives au Maroc, des enjeux limités

[email protected] (Jean Marie NZEKOUE )

Nord-Ouest: Les enjeux d’une élection indécise

Nord-Ouest: Les enjeux d’une élection indécise

group promo consulting

Une étude pointe les enjeux de l'investissement privé dans le secteur

Une étude pointe les enjeux de l'investissement privé dans le secteur

politiques

AFP

L'économie sud-africaine

L'économie sud-africaine

AFP

L'économie sud-africaine

L'économie sud-africaine

AFP

Crise au Togo: Paris appelle

Crise au Togo: Paris appelle