mis à jour le

Exécution de la dépense publique : Des réflexions pour réduire les délais de traitement des dossiers

Le premier forum de l'année 2013 des contrôleurs financiers s'est ouvert le jeudi 25 avril à Ouagadougou, sous la présidence du ministre déléguée auprès du ministre de l'Economie et des Finances, chargée du Budget, Clotilde Ky/Nikiéma. L'objectif recherché est essentiellement de renforcer leurs capacités et efficacité en matière de contrôle de la dépense publique pour un meilleur développement socioéconomique du Burkina Faso.

« L'opérationnalisation de la Direction générale du contrôle des marchés et des engagements financiers (DG-CMEF) et l'appropriation des attributions », tel est le thème du premier forum de l'année 2013 des contrôleurs financiers du Burkina Faso. Selon le Directeur général de la DG-CMEF, Abraham Ky, les deux jours de travaux de cette rencontre vont permettre aux participants de s'approprier le fonctionnement de sa structure créée le 2 juillet 2012 suite à la réorganisation du Ministère de l'Economie et des Finances (MEF). Au terme du forum, les contrôleurs doivent connaître entre autres, les missions de la DG CMEF, ses objectifs et le nouveau circuit de traitement des dossiers, a-t-il indiqué. Et d'interpeller ses vis-à-vis, en ces termes, à l'ouverture des activités, le 25 avril 2013 : « la réussite de notre mission dépend en grande partie de notre capacité à nous adapter aux réformes en cours afin de répondre aux nouvelles exigences par une organisation dérivant d'un ensemble de normes, de comportements et de fonctionnement ». Toute chose qui contribue à l'amélioration des compétences ainsi que l'efficacité et la qualité des contrôles dans le respect de règles d'éthique et de la déontologie. La ministre déléguée auprès du ministre de l'Economie et des Finances, Clotilde Ky/Nikiéma, entourée de ses proches collaborateurs s'est alignée dans la même dynamique. Elle a invité les financiers à s'approprier les attributions de la DG-CMEF afin de permettre à la structure d'atteindre ses résultats, notamment sécuriser l'emploi des deniers publics et garantir une bonne gestion des finances publiques. Toutefois, elle s'est voulu être claire avec eux par ces propos : « ayez toujours à l'esprit que la tâche de contrôle est un sacerdoce et, à ce titre, il vous faut beaucoup de courage et d'abnégation. » Mme Ky a conseillé aux contrôleurs d'être des modèles par le comportement et la conduite. « Vous devez vous départir de faits et actes déviants et maladroits qui compromettraient votre intégrité et qui mettraient en doute votre moralité... Vous devez incarner la droiture et vous mettre à l'abri de toute attitude de compromission », a t- elle insisté.

Relever les défis de l'amélioration de la dépense publique

Pour la ministre, le forum est une occasion pour chacun de se remettre en cause pour exécuter de manière efficace son travail. Et le choix du thème, de son avis, s'y prête pleinement. « Il vous revient de chercher les pistes de solutions pouvant aider à relever les défis de l'amélioration de la gestion de la dépense publique et de la réduction des délais de traitement des dossiers ». Il ressort de ces propos que la création de la DG-CMEF s'inscrit dans le cadre de la politique de bonne gouvernance économique dans laquelle s'est engagé le gouvernement burkinabè. Ce qui l'a par ailleurs amené à jouer sa partition dans la lutte contre la corruption, phénomène qui entrave le développement socio-économique. Par ailleurs, elle fait partie des reformes des réformes entreprises pour l'atteinte des objectifs de développement en matière de Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) et qui visent notamment le renforcement de l'efficacité des services publics et l'amélioration de la gestion financière. C'est dans ce sens que son département a adopté en 2011 la politique sectorielle de l'économie et des finances dans l'optique d'une conduite qualitative de sa mission en matière d'économie, de finance, de planification stratégique et de prospective. Un plan stratégique avec pour axe principal, la réorganisation du MEF et partant, la création de nouvelles structures dont la DG-CMEF ; cela aux fins de répondre au souci de rationalisation des interventions en matière de contrôle a priori des marchés publics et des engagements financiers avec à la clef, la recherche de l'efficacité et la qualité des services. Une finalité qui apparemment, est bien perçue par le directeur général de la DG-CMEF qui a laissé entendre : « la DG-CMEF entend pleinement jouer son rôle afin de contribuer efficacement à la réussite de la politique de développement économique et social de notre pays, adoptée par notre gouvernement ».

Séraphine SOME/MILLOGO [email protected]

Sidwaya

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

exécution

AFP

Somalie: exécution d'un journaliste commanditaire de l'assassinat de plusieurs collègues

Somalie: exécution d'un journaliste commanditaire de l'assassinat de plusieurs collègues

AFP

Tchad: exécution de 10 membres présumés de Boko Haram, condamnés

Tchad: exécution de 10 membres présumés de Boko Haram, condamnés

[email protected] (Author Name)

Syrie : Exécution aujourd’hui de 10 Tunisiens accusés d’espionnage au profit de la CIA

Syrie : Exécution aujourd’hui de 10 Tunisiens accusés d’espionnage au profit de la CIA

traitement

AFP

Niger: les magistrats dénoncent "l'immixtion" du régime dans "le traitement de dossiers judiciaires"

Niger: les magistrats dénoncent "l'immixtion" du régime dans "le traitement de dossiers judiciaires"

AFP

Mali: l'ONU en gendarme dans le Nord, Bamako avertit contre "tout traitement inéquitable"

Mali: l'ONU en gendarme dans le Nord, Bamako avertit contre "tout traitement inéquitable"

AFP

Ebola: le Liberia n'a plus aucun malade dans ses centres de traitement

Ebola: le Liberia n'a plus aucun malade dans ses centres de traitement