mis à jour le

Développement de Tamba : Macky Sall met 200 milliards pour 3 ans

En l'espace de 24 heures, le chef de l'Etat s'est rendu compte que le montant initial qu'il avait mis était trop faible. Mais ses efforts n'ont pas été reconnus par les populations concernées.

Le président de la République a annoncé à Tambacounda, à l'issue du Conseil des ministres tenu dans cette ville, qu'il a accordé une rallonge de 50 milliards de francs Cfa à la région dans le cadre de son programme de développement. Ce qui porte le montant alloué à la région à 200 milliards 900 mil­lions de francs Cfa pour les trois années à venir. Auparavant, il est aussi revenu sur l'inauguration de la station de la Rts 3 et du Centre d'hémodialyse de l'hôpital de Tamba. Cela traduit, a-t-il analysé, le concept de territorialisation des politiques publiques qu'il a initié pour assurer une meilleure prise en charge des réalités locales.
L'acte trois de la décentralisation doit consacrer cette démarche et favoriser l'émergence de pôles régionaux qui par leur synergie, vont accélérer une croissance plus forte de notre économie. L'allocu­tion du président de la République a indiqué que beaucoup d'efforts ont été mis en synergie pour arriver à la définition du programme consacré au développement de la région de Tamba, sans oublier un programme spécial pour le désenclavement des localités éloignées.
Les 200 milliards de francs devront servir à favoriser le désenclavement de la région, l'accroissement de la production agro silvopastorale, la régénération et la gestion des ressources halieutiques, entre autres.
Toutefois, il faut retenir que les populations interrogées sur la ques­tion ont avoué être restées sur leur faim car, ajouteront-t-elles «la montagne a seulement accouché d'une souris». Selon toujours elles, le Conseil interministériel, par le biais du Secrétaire général du gouvernement, a déclaré s'être rendu compte que la région con­naissait d'énormes retards, et elle devrait être appuyée. «S'ils sont conscients de cela et nous attribuent la plus faible part encore, quand-est-ce que la région pourra-t-elle sortir de l'ornière ?», ont crié ces frustrés.
Toutefois, par ailleurs, le Prési­dent a parlé de la valorisation du potentiel touristique, en mettant en avant la chasse mais aussi la modernisation et le développement du parc de Niokolokoba qu'il compte d'ailleurs visiter demain, a-t-il révélé. A l'en croire toujours, un aspect très important a été pris en compte, et il s'agit de l'accès aux infrastructures et services sociaux de base de qualité, la promotion de l'emploi des jeunes et de l'autonomisation des femmes.
Macky Sall a conclu sa harangue en assurant que ce Conseil des ministres allait donner un souffle nouveau au développement économique et social de cette belle région.

Le Quotidien

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

développement

AFP

Le roi du Maroc "mécontent" du retard dans le programme de développement d'Al-Hoceima

Le roi du Maroc "mécontent" du retard dans le programme de développement d'Al-Hoceima

AFP

Maroc: le développement du nord est une "priorité stratégique"

Maroc: le développement du nord est une "priorité stratégique"

AFP

Afrique: un tiers des pays ont des niveaux de développement humain moyens ou élevés

Afrique: un tiers des pays ont des niveaux de développement humain moyens ou élevés