mis à jour le

Situation sécuritaire du Mali : «Nous comptons d’abord sur les Maliens» indique Le Président de la commission de la CEDEAO

Le Président de la commission de la CEDEAO, Désiré Kadré Ouedraogo, au terme de son séjour et sa participation à la quatrième réunion du groupe international de suivi et de soutien au Mali déroulé le 19 avril 2013 à Bamako, a animé une conférence de presse. C'était le lundi dernier à l'hôtel Salam de Bamako. Avec les journalistes, Désiré Kadré a évoqué les questions liées à la sécurisation totale du pays et l'organisation des élections libres et transparentes.

 

A l'entame, le Président de la commission de la CEDEAO s'est réjoui des efforts remarquables faits par les autorités de la transition malgré quelques difficultés rencontrées.

 

Il s'agit de l'élaboration de la feuille de route par le gouvernement et adopté par l'Assemblée nationale, de la mise sur pied de la commission dialogue et réconciliation qui sera suivie de l'organisation des élections prévue pour le mois de Juillet à venir.

 

Abordant la question sécuritaire, Désiré Kadré a souligné que le constat est positif et surtout avec la libération des principales villes par l'armée malienne et ses alliées. Il a ainsi saisi l'occasion pour lancer un appel à l'endroit de tous les partenaires en vue de faire face à la situation humanitaire. A cet effet, il a été rappelé l'organisation d'une conférence sur le développement économique du Mali prévue pour le 15 mai 2013 à Bruxelles. Pour la bonne réussite de cette  rencontre, l'accent a été mis sur la forte mobilisation de tous les acteurs sans distinction aucune.

 

Le Président Désiré a ensuite fait le compte rendu de sa visite effectuée au haut commandement de la MISMA et à Gao pour apporter son soutien moral. A l'issue de cette visite, il a souligné son sentiment de joie avec l'impression de sécurité que donnent nos villes libérées.

 

Selon lui, pour permettre au Mali de restaurer la paix et la sécurité sur tout le territoire national, la négociation demeure la chose la plus importante. C'est pourquoi il a invité les uns et les autres au dialogue. «Nous n'accepterons aucun acte qui mettra en cause l'intégrité territoriale du Mali » a-t-il précisé avant de rendre hommage au Président en exercice de la CEDEAO et non moins le Président de la République de la Côte d'Ivoire Alassane Dramane Ouattara et le médiateur Blaise Compaoré. Il a également salué l'intervention des forces françaises et le déploiement des troupes de la MISMA avec la présence sur terrain de 6200 hommes sur 7000 prévus.

 

Sur cette même lancée, Désiré Kadré a réitéré l'engagement de la CEDEAO à soutenir le Mali jusqu'à la victoire finale. A cet effet, il a précisé que la position de la CEDEAO n'a pas changé dans la mesure où le territoire national doit être libéré avant l'organisation des élections. Il termine par noter que sans les Maliens eux-mêmes, il sera difficile de mener à bien cette noble mission et par conséquent, il a lancé un appel patriotique à tous les citoyens maliens. «Nous comptons sur les Maliens eux-mêmes, la commission dialogue et réconciliation. A cet instant, la nation a besoin de vous», a affirmé le Président de la commission de la CEDEAO.

 

Mamadou BALLO

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Mali

AFP

L'opération militaire française au Mali et au Sahel en chiffres

L'opération militaire française au Mali et au Sahel en chiffres

AFP

Macron au Mali pour donner une nouvelle dimension

Macron au Mali pour donner une nouvelle dimension

AFP

Programme chargé pour Macron au Mali

Programme chargé pour Macron au Mali

président

AFP

Soudan: le président el-Béchir n'assistera pas au sommet avec Trump

Soudan: le président el-Béchir n'assistera pas au sommet avec Trump

AFP

Angola: incertitudes sur l'état de santé du président Dos Santos

Angola: incertitudes sur l'état de santé du président Dos Santos

AFP

Le président soudanais invité au sommet avec Trump

Le président soudanais invité au sommet avec Trump

commission

AFP

Attaque de la prison de Kinshasa : une commission enquête annoncée

Attaque de la prison de Kinshasa : une commission enquête annoncée

AFP

Burundi: une commission créée pour réviser la Constitution

Burundi: une commission créée pour réviser la Constitution

AFP

Gambie: l'ONU dénonce l'intervention au siège de la Commission électorale

Gambie: l'ONU dénonce l'intervention au siège de la Commission électorale