mis à jour le

À Cordoue, on vivait en arabe, on pensait en grec, on priait en hébreu

Dans le cadre du dossier consacré aux successeurs de Maïmonide et Averroès qui figure dans le nouveau numéro de l'Arche, six personnalités évoquent ces deux penseurs et leur influence. Voici le témoignage de Jacques Attali, auteur de plusieurs livres sur le sujet.

Il est important, lorsqu'on parle d'Averroès, de citer son nom arabe Ibn Rushd. Averroès est un nom latin qui lui a été donné au XVe siècle par des gens qui ne l'aimaient pas. Ce qui rapproche ces deux hommes, c'es...

LeMag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo