mis à jour le

Suite à son limogeage, Baba Dagamaissa s’explique

Voilà deux mois que le désormais ex Dg de l'Office de Radiodiffusion et Télévision du Mali veut rendre sa démission car rien ne semblait aller entre lui et le ministre de la communication, Manga Dembélé.

 

Raison invoquée, le Ministre aurait la main mise sur la gestion financière de l'ORTM. Des sources nous indiquent qu'il était même en passe de transformer l'Office en propriété privée comme  l'avait fait Sidiki N'Fa Konaté sous le gouvernement déchu d'ATT.

 

Face à un Baba Dagamaissa peu malléable, le Ministre Dembélé sort les muscles. Il décide d'abord de bloquer tous les dossiers de l'ORTM qui lui parvenait. Ensuite il proposera de remplacer le DG par la présentatrice du journal, Hawoye Touré au Conseil des Ministres qui s'y opposera.

 

Le Conseil des ministres bloque le dossier sur instruction du Ministre des Finances, Tièna Coulibaly. Celui-ci fera valoir les belles performances économiques qu'aucun DG, avant Mr Dagamaissa n'avait pu réaliser.

 

Le ministre Tièna Coulibaly va d'ailleurs transmettre une lettre datant du 07 février 2013  à son collègue de la communication pour féliciter le directeur général de l'ORTM.

 

Mais lors du Conseil des Ministre de ce mercredi 24 avril, la décision tombe finalement, Baba Dagamaissa est relevé de ses fonctions. Il est remplacé par Baly Idrissa Sissoko qui avait lui-même été démis de ses fonctions par le gouvernement de Cheick Modibo Diarra.

 

« Depuis un certain temps, le courant ne passe plus entre Manga et moi pour une affaire de gestion. Mais je pars la tête haute et reste disponible pour la nation malienne, surtout dans le monde des médias. Je  souhaite donc plein succès à mon remplaçant » nous a confié Baba Dagamaissa.

Bokoum Abdoul Momini

 

arawanexpress.com

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé