mis à jour le

Vie de l’URD / Situation sociopolitique au Mali : La CDS se réveille

Le samedi 20 avril 2013, le siège social de la Fédération Malienne des Associations des Personnes Handicapées (FEMAPH) a servi de cadre à la tenue de la rencontre du bureau mère de la CDS « mogotiguiya ». Placée sous l'égide du Président du parti Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise en compagnie de son Secrétaire général Zoumama N'Tchi Doumbia, du 1er vice Président Magnan Kané, de Mamadou Bagayogo, 2ème vice Président et Seydou Togola, 3ème  vice Président du parti, la rencontre a regroupé plusieurs délégations venues de l'intérieur et de l'extérieur du pays. Les questions relatives à la crise que connait aujourd'hui le Mali, le calendrier électoral et les attentes des populations étaient les principales raisons de cette réunion.

 

En période exceptionnelle, réunion à caractère exceptionnel, c'est dans ce contexte que la CDS « mogotiguiya » a tenu sa rencontre statutaire fondée sur la crise qui frappe le Mali depuis un certain temps, le calendrier électoral et les attentes des populations.

 

Après les salutations d'usage et les mots de bienvenue, il a été rappelé au public les travaux du 3ème congrès ordinaire du parti déroulés les 18 et 19 mars 2012 avant d'apprécier dans leur nature et dans leur degré les événements survenus au Mali. Il a été ensuite salué la contribution des pays alliés à l'effort de guerre. A cet effet, il a été observé une minute de silence à la mémoire des soldats tombés sur le champ d'honneur.

 

 

Vue le mépris et le détachement de la population de la chose politique, la reconquête de la confiance de nos concitoyens sera très dure pour la CSD. Pour palier à cet obstacle, le parti du cheval veut se donner une autre dimension en corrigeant les erreurs du passé et en rassurant que les échéances à venir sont celles de la refondation de la démocratie participative au Mali.

 

 

 

Le Président Sangaré dans son intervention, a souligné que la CDS sait son degré d'implantation, la sympathie que la population a pour ce parti qui a toujours un groupe parlementaire mais qui a été souvent victime de comportement qui tue la démocratie en Afrique et c'est vraiment pour lui, le moment de les dénoncer. «Je doute que certains tiennent le débat sur cette question là, il faut ce genre de débat maintenant», a martelé Blaise. La CDS se dit fin prêt pour aller aux prochaines élections en mettant en relief les axes sur lesquels repose le parti. Selon le Président le « mogotiguiya » n'est pas un concept creux, il a son temps en Afrique et principalement au Mali parce que la démocratie est un pouvoir accordé par le peuple. « Un mogotigui » est quelqu'un qui est soutenu par la population, nous nous avons cette arme là déjà qui a été longtemps enduire par des comportements malsains de la gestion des élections» a-t-il- affirmé. Il a ensuite souligné que les leçons tirées de la crise et le recensement des principales préoccupations des populations ont permis au peuple du parti fort et constant d'en faire un document de base.

 

Pour enfin montrer sa véritable dimension la CDS « mogotiguiya » souhaite que les élections soient acceptables, seines et propres. Par cette sortie, la CDS sort finalement de son sommeil.

 

 

Mamadou BALLO  

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

Mali

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

AFP

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'